Les tribulations de Martenchon et Mélinez, Mai 2021


« Fais le voyou, dans les magasins de porcelaine, c’est payant »



 

« Le premier ministre anglais aurait encore une fois dépassé les bornes: laissant passer des propos agressifs à la limite de l’injurieux contre l’Union Européenne. Il aurait même parlé d’une union de zozos ».

Mélinez, l’air las, reposa le quotidien dont il venait de lire la manchette et commença à sombrer dans une méditation morose.

Le ton de
 Martenchon le secoua : « Et l’Union, elle fait quoi quand on la traite de rassemblement de zozos ? »

Mélinez s’enfonça dans son fauteuil : « L’Union a créé en urgence un comité philologique : parmi les pays de l’Union, Zozo est susceptible de très nombreuses interprétations allant de l’injure scatologique à l’interpellation bizounoursique ».

Martenchon , surpris : « On dit bizounoursique ou bizounoursien ? ».

Mélinez ne répondit pas: « La présidence du comité a été confiée à un Allemand et a pris pour sigle : WZI ? (was Zozo ist) ».

Martenchon se leva et prit position contre la cheminée. « Tout ceci montre une chose : la supériorité de la brute sur une assemblée irrésolue ».

Mélinez, esquissa un « Mais, l’Angleterre n’est rien face à l’Union… »

Martenchon, ne lui permit pas d’aller plus loin « Le gouvernement de l’Union, de fait, est plein de Zozos, c’est-à-dire de gens plus intelligents, plus compétents, plus polis que Boris, mais parfaitement incapables d’imposer une décision à leurs confrères, justement, parce qu’ils ne se sentent pas plus intelligents, compétents etc … et surtout plus polis ».

Mélinez : « Donc tu crois que la brutalité et la force sans foi ni loi, usant au besoin du mensonge et de l’injure… »

Martenchon « Je crois qu’il a suffi d’un Horace pour liquider les trois Curiaces et je crois aussi qu' Horace n’aurait jamais gagné s’il s’était intéressé à l’origine sémantique du nom de ses adversaires ».

Mélinez « Tu te fais le chantre des violents ? »

Martenchon « Pas de durs sans mous! Ta commission WZI n’est pas taillée pour résister. Boris peut continuer ses provocations. Il n’aura en face de lui que des Z ».
 

 

Ecrire pour ne rien dire

 

 

 

 

Mélinez remuait frénétiquement le célèbre quotidien le Monde. Il le pliait, le dépliait comme s’il avait voulu le punir d’un mot déplacé ou d’une phrase excessive.
Martenchon s’en émut et l’interrogea.
« Sœur Marie Ferréol ! » répondit 
Mélinez abruptement.

« Tu as une sœur ? » marmonna, 
Martenchon surpris.

« Ce n’est pas ma sœur, c’est une sœur de couvent. Une sœur religieuse » gronda Mélinez.

« Quel rapport avec le Monde que tu brutalises ? » insista 
Martenchon.
« C’est que le Monde vient de lui consacrer deux pages pleines pour ragoter sur son éviction en tant que cheffe d’un couvent » expliqua Mélinez.

« Etrange » s’exclama 
Martenchon. « Que Témoignage chrétien s’intéresse à la question comme autrefois l’Humanité aux malheurs des ouvriers se comprendrait… mais le Monde ? »
Mélinez sombre fit cette remarque terrible : « En France, quand on s’occupe de religion, c’est qu’il n’y a plus rien à dire ».

Un éclair illumina les yeux de 
Martenchon : « Cet article gigantesque est un leurre ! Le Monde n’avait certainement pas le désir de traiter un sujet inodore, incolore et sans saveur. Le Monde voulait parler du professeur Raoult. Or, c’est un fait, le bon professeur n’intéresse plus personne. Mais, Le Monde ne pouvait pas se déjuger. En 2020, il l’encensait. La sœur Ferréol tombait à pic. Entre deux sujets inintéressants, il a été possible de choisir »

Mélinez se récria « Tu veux dire qu’un journal peut se laisser aller aux mauvaises habitudes des plateaux-télé et égrener les banalités ou laisser les participants parler pour ne rien dire ? »

Martenchon, souriant, compléta : « Dans le cas du Monde, ce n’était qu’écrire pour ne rien dire. Il fallait occuper un espace vide. Avec des idées creuses ».

Mission accomplie

 


 

En fin un livre simple et souvent drôle sur un sujet que de nombreux sachants s'acharnent à rendre compliqué et ennuyeux

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net,

Babelio, Amazon, Fnac, books.google, BOD librairie et l'éditeur: Arnaud Franel Editions

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

En collaboration: Institut de l'Iconomie

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com