Mathieu Pigasse, Eloge de l'Anormalité

Eloge de l’anormalité Matthieu Pigasse  PLON

« La Grèce affichait le plus bas taux de suicide de toute l’Union européenne avant Ia crise. Ce taux a doublé depuis. Tout comme le nombre d « homicides, le nombre de vols ou le taux de prévalence du sida sous l’effet conjugué de la consommation de drogues parmi les jeunes … » ce ne sont pas les premiers mots de Mathieu Pigasse, mais ils auraient pu l’être !

Plutôt que de commencer cette chronique par tout ce qui fâche Mathieu Pigasse, il vaut de mettre en valeur le pourquoi de son livre et des mots forts, durs, parfois violents qu’il utilise. C’est un livre passionné, c’est une évidence. Un livre qui porte une passion, celle qu’il éprouve pour la France. C’est rare ! En général, les vrais intellectuels ont une préférence pour les autres pays sanctifiés sous forme de « modèles ».  Mathieu Pigasse n’est pas un vrai intellectuel ! Son autre passion : l’action ! Entre fonctionnaires rentiers et confortablement assis et chefs d’entreprises ou rockers qui se jettent dans le risque, l’incertain et la création ses préférences ne vont pas aux premiers.

Un passionné qui a reçu une douche froide : « L’arrivée de la gauche au pouvoir en juin 2012 m’a fait passer de l’enfance à l’âge adulte. Je croyais en la politique, je considérais qu’elle était engagement et courage, qu’il était possible par l’action de transformer les choses, de changer la vie. Ces espoirs se sont évanouis, la part de rêve a disparu. Dix ans d’attente, de combat, pour rien ».

Un livre de combat donc, contre la passivité, les compromis et l’illusion de la « normalité ». Parmi les mots forts de l’auteur : «  Redonner l’envie » et de dénoncer la responsabilité de la Gauche, son repli sur elle-même et le refus du réel….  Cette faillite terrible n’avoir pas su (re)penser le monde à l’aune du marché. »

« La noblesse de la politique est de donner une voix aux sans-voix ». Et non pas de s’acharner à «coller» à la vulgate néo-libérale dont il est clair qu’elle a dramatiquement failli. C’est l’obsession de l’équilibre qui a fait venir l’extrême droite au pouvoir en Allemagne et non pas l’hyperinflation qu’évoquent sans cesse Angela Merkel et les représentants de l’Allemagne dans les différentes instances européennes: « Quand Heinrich Brüning forme son gouvernement, 3 millions d’Allemands sont sans emploi… deux ans plus tard…l’Allemagne compte 6 millions de chômeurs. …Pour relancer l’activité et se retrouver en position de force face aux autres nations européennes, I’ Allemagne de Brüning va mener une politique déflationniste et de retour à l’équilibre budgétaire ».

Que faut-il à la France pour sortir d’une situation  où notre potentiel de croissance est durablement nul ? Ne plus laisser les « professionnels de la politique » dicter leurs lois et s’imaginer qu’on décrète la croissance. Rassembler les ingrédients que sont les puissants atouts de la France : « Ils viennent pour une part de notre histoire – nous avons hérité d’un statut, d’une langue parlée sur tous les continents, d’un rayonnement culturel -, mais ils sont également objectifs. Il existe une suprématie française, une French touch, qui va des mathématiques à la musique, en passant par les entreprises du CAC 40 leaders mondiaux dans leur secteur. »

L’action gouvernementale doit s’appuyer sur une démographie encore solide et refonder un système éducatif dont dépendent productivité et créativité.

 Il convient ensuite de « réinstitutionaliser » la France, en supprimant l’ahurissant empilement de structures administratives.


Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr