Simone Wapler, " Pourquoi la France va faire faillite"

Simone Wapler, " Pourquoi la France va faire faillite,
Editions Ixelle



Il y a les livres exaspérants.

On ne parle pas de ceux-là qui vous sont désagréables, qui blessent de fortes convictions, qui annoncent la catastrophe à venir, les révolutions au bout de l’année et le grand chambardement pour une année qui ne peut pas être heureuse : celle qui se termine par 13… tous livres de l’Apocalypse qui vous dénonce vous et votre milieu, pour n’avoir pas fait acte de contrition…

Ceux-là, font partie des potions nécessaires : livres à réveiller, à exciter, à rugir et à réagir. Ils sont utiles comme des médicaments.

Les livres exaspérants sont ces livres, bien documentés qui vous enferment dans une logique implacable. Ils vous prennent dans leurs filets (« rets » serait plus approprié) et, prisonnier, vous contraignent à vous regarder dans la glace et à considérer l’environnement dans lequel vous vivez. Ils vous disent : « voilà, cela fait plus de vingt ans que tout est mal parti. Cela fait plus de 20 ans que tout à mal continué. Ne vous étonnez que, plus de 20 ans après, tout arrive sens dessus dessous ».

Simone Wapler, décrit ainsi, que cela plaise ou non, l’état de la France. C’est sans concession. Ce n’était pas écrit, mais tous les gouvernements n’ont eu qu’une idée : créer les conditions de la faillite. Tout s’y est conjugué. Des déficits qui trahissaient l’incapacité de choisir, mal chronique de notre beau pays. Des taux d’imposition autorisant une administration massivement inefficace à vivre malgré tout. Des cohortes de fonctionnaires pour diriger une société dont ils ont toujours été les bénéficiaires, assis sur leurs privilèges et considérant avec dédain cette soif de pouvoir et d’argent qui meut le reste de la société, chefs d’entreprises en premier. Une cécité mentale qui conduit à choisir une monnaie dont on n’a pas les moyens. Un mental souverainiste borné qui ne se rend pas même compte d’abandons de pans entiers de la souveraineté entre les mains d’une autre bureaucratie à peu près aussi peu démocratique que la Française….

On s’interrompra ici, car la liste est longue. Les conséquences sont à peu prés toutes orientées dans le même sens : que la France demeure dans l’Euro en tête à tête avec l’Allemagne et quelques nordiques, que la France quitte l’Euro (au risque de se trouver la risée du monde entier), que l’Allemagne quitte l’Euro avec quelques nordiques… tout ceci revient au même : la France est condamnée à la faillite. Faillite ici ne signifie pas seulement, un Etat qui ne paye plus ses dettes mais, un ensemble de débiteurs qui baissent les bras car ils n’ont plus les moyens de faire face. Les débiteurs de prestations de retraite cessent de verser les retraites, les débiteurs de prestations médicales cessent de rembourser les malades pour les dépenses engagées, les débiteurs de dépôts bancaires ne peuvent plus les rembourser etc.…Evidemment, cela ne passe pas comme une lettre à la poste et le résultat concret est une baisse moyenne du niveau de vie de 20 à 40% selon les options !

Là, où Simone Wapler est forte, là où le livre se distingue dans la cohorte des oiseaux de mauvais augure, c’est dans sa deuxième partie. Partie numéro UN : c’est très mal parti, pour vous citoyen de base. Partie numéro Deux : voici une analyse exhaustive de tous les moyens à votre disposition pour survivre à la catastrophe. S’ensuivent non pas des conseils « à nos gouvernants, s’ils veulent bien ouïr », « à ceux qui nous dirigent s’ils ne sont pas définitivement tous pourris », aux « gouvernements européens, qui ne peuvent pas ne pas comprendre qu’il faut faire quelque chose… » mais des conseils, au citoyen, à vous, à moi. Des conseils pour que, si nous ne survivons pas au choc, au moins notre patrimoine soit protégé.

Simone Wapler ne se contente pas d’énoncer de bonnes idées dans l’esprit « comment évacuer votre stress en cinq leçons » ou, « faites vous des amis sans vous en rendre compte », elle rentre dans le détail des choses, des idées et des situations. Disposez-vous de 100 000 euros, étant mariés, fonctionnaires et parents de deux enfants en bas âge : l’auteur se saisit des produits financiers disponibles, analyse votre situation, vous plaint beaucoup parce que votre rémunération va dégringoler de 30% à la suite de diverses mesures d’austérité et vous propose une collection raisonnée de mesures destinées à affronter le pire.

Ses conseils s’efforcent d’épouser la grande variété des situations individuelles. Ils ne se limitent pas à la finance stricte mais passent aussi par la constitution de stocks de sécurité, riz, nouilles, farine. Si vous disposez d’un jardin ou d’un parc autour de votre résidence principale ou secondaire, n’hésitez pas à commencer à le reconvertir en potager, en champ de patates et en plantation de légumes. Il est grand temps car si la catastrophe n’est pas pour demain matin, il n’en demeure pas moins que, depuis une ou deux générations, vous avez perdu la main. On ne se réinvente pas jardinier en cinq minutes pour atteindre le niveau de compétences de votre grand-père, ouvrier agricole pendant 70 ans, même avec des connections internet (au fait, de toute façon, il n’y en aura plus).

Simone Wapler passe en revue tout, absolument tout, ce qui s’impose pour survivre.  A condition bien sûr que ce soit pacifique : donc rien n’est dit sur le stockage des cartouches et le choix à opérer entre une Uzi et une Kalachnikov. Rien n’est dit sur la formation paramilitaire, ni sur la préparation morale aux arrestations arbitraires, aux spoliations sur le thème « rendre au peuple ». Faut-il prendre des cours de sports de combats, apprendre une langue supplémentaire ou changer de religions ? Elle ne le dit pas.

Faut-il se faire belge ? Intéressante question, dont on ne dira pas assez, l’urgence.  Faut-il quitter Paris pour Londres ? Entre Tripoli et Damas, que recommanderait l’auteure de ce livre de recommandations pratiques et de conseils avisés.


En savoir plus sur http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2012/10/08/cercle_55870.htm#ZWIPxZwPTDEFZzFX.99

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr