Un choix des pensées de Laeu Tso, dit le Pseudo pour Noël 2013

 

(ne pas laisser traîner entre toutes les mains et en user avec modération)

 Ces quelques pensées ont été tirées de ma collecte de 2013.

 

Pensée numéro 255

La neige, de l’eau qui ne bouge plus. Neige de la pensée, une conviction,

*****************

Pensée numéro 270

Lame est mis pour l'âme quand celle-ci est bien affûtée!

*****************

Pensée numéro 280

 « Personne à qui donner » est pire que « rien à donner »

*****************

Pensée numéro 281

Les mots sont comme des barques. Convoyant un jour des marchandises, le suivant, des pèlerins, le riche, puis le pauvre, le chariot et l’automobile, le sens et l’insensé. Sans cesser de n’être que des barques.

*****************

Pensée numéro 283

Le Pseudo a dit : « Un jour, un homme cria "Terre" et non pas "Hommes". Craignez le jour où une machine criera "Hommes".

*****************

Pensée numéro 292

Un filet pour les rêves, un autre pour les pensées, un troisième pour les nuages, quelles mailles pour ces trois filets!

*****************

Pensée numéro 295

Les pleurs sèchent sous la pluie

*****************

Pensée numéro 304 

Dieu existe-t-il ? A-t-on demandé au Pseudo « en tant que de besoin » a-t-il répondu.

*****************

Pensée numéro 309

« Qu'attends-tu? » demanda un disciple. « Ce que je cherche », répondit  le pseudo. « T'attendra-t-il?»

*****************

Pensée numéro 317

Peut-on penser à l’envers et agir à l’endroit.

*****************

Pensée numéro 325

Les mots sont une armure. On les dispose pour qu’on n’en sache pas davantage. Le langage est un rempart, on le dispose pour ne puisse pas librement circuler.

*****************

Pensée numéro 326

Laeu Tso a dit : « Pourquoi tant s'intéresser à la mort qu'on ne peut pas éviter plutôt qu’à la naissance dont on aurait pu se passer ? »

*****************

Pensée numéro 328

 Le moi est adorable: que serai-je sans lui ?

*****************

Pensée numéro 335

L’homme est le seul animal vivant en liberté.

*****************

Pensée numéro 345

Pour trouver l’Homme, il n’est pas besoin d’aller plus loin que l’enfer.

*****************

Pensée numéro 347

Un disciple dit : « Maître, rêvons à un monde où la bonté sera publique et le cœur mis à nu ». Le sage répondit « Ce monde serait un cauchemar, je lui préfère un monde où les méchants se dévoilent »

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr