Pensées 551 à 575

Cinq cent soixante quinzième Pensée

 

A ses disciples qui décrivaient le démon avec moult atroces détails, le Pseudo répondit : « Vous avez trop d’imagination : pour faire peur, le diable n’a simplement qu’à se faire homme ». 

*****************

Cinq cent soixante quatorzième Pensée

 

L’horreur n’a pas visage de démon. Le diable n’a simplement qu’à se faire homme. 

 

*****************

 

Cinq cent soixante douzième Pensée

 

Un rêve forcé, c'est une ambition

 

*****************

 

Cinq cent soixante et onzième Pensée

 

A trop donner la parole à trop de gens, les mots perdent leur sens, comme dans les inondations où l’eau se perd en écoulements boueux et s’y corrompt.

 

*****************

 

Cinq cent soixante dixième Pensée

 

Le pseudo considérait une canne à selfie : « On se montre sans cesse, on sait bien qu’on ne se rencontrera jamais ».

 

*****************

 

Cinq cent soixante neuvième Pensée

 

Les religions retrouvent leurs jeunes ardeurs : elles sont si commodes pour éviter les fatigues de la pensée.

 

*****************

 

Cinq cent soixante huitième Pensée

Le paradoxe de notre temps : une proximité qui éloigne.

 

*****************

 

Cinq cent soixantième septième Pensée

 

L’instance de temps dans laquelle l’homme s’inscrit est de plus en plus infime alors qu’il s’ouvre sans cesse la voie des infinis.

 

*****************

 

Cinq cent soixante sixième Pensée

 

La vie vue comme une question d’ingrédients, de mélange et de temps de cuisson ? Le livre de recette n’est pas loin.

 

*****************

 

Cinq cent soixante cinquième Pensée

 

 

Il faut prendre l’habitude de voir les mots qu’on a assemblés en phrase, les phrases qu’on a assemblées en exposé, les exposés des idées à l’origine même des mots, prendre leur essor une fois qu’on les a suscités, partir au loin de vous-mêmes, de vos mots, de vos phrases, de vos exposés, au loin même de vos idées, libérés et moqueurs.

 

*****************

 

Cinq cent soixante quatrième Pensée

 

Le sage n’aimait pas toujours répondre aux questions, car, disait-il, "une question ne contient-elle pas une intuition de la réponse ? Bien poser une question n'est-ce pas déjà avoir la réponse ?"

 

*****************

 

Cinq cent soixante troisième Pensée

 

Les sons que je n'entends pas n'existent pas ;

Les mots que je ne connais pas n'ont pas de sens ;

Quels sens sans mots pour les dire,

Quelles musiques sans sons ?

 

*****************

 

Cinq cent soixante deuxième Pensée

 

Atteindre la vérité, c’est penser l’achèvement

 

*****************

Cinq cent soixante et unième Pensée

Il faut d'abord croire qu'il est bon de vivre. Ensuite, il faut s'organiser pour que cela soit crédible. Ne pas trop en faire, on passerait pour crédule.

*****************

Cinq cent soixantième Pensée

 

L’avenir nait de l'action, comme la marche nait du déséquilibre : l'avenir est ce qui permet à la marche de ne pas sombrer dans une chute vertigineuse....

 

****************

 

Cinq cent cinquante neuvième Pensée

 

Le jeu des mots perturbe leurs sens, alors pour mettre de l’ordre surgissent les questions

 

****************

 

Cinq cent cinquante huitième Pensée

 

Imaginerait-on une collection de feux d'artifices ? Une collection de senteurs, de nuages et de fumées ?

 

****************

 

Cinq cent cinquante septième Pensée

 

Certains jours, les idées viennent comme on moissonne en été. Crains la sécheresse.

 

****************

 

Cinq cent cinquante sixième Pensée

 

Le trop dire d’amour n’est pas un trop plein qui se déverse dans le cœur aimé, c’est un vide en soi qui cherche à se combler

 

****************

 

Cinq cent cinquante cinquième Pensée

 

Le besoin d'être aimé est source de grandes souffrances, si absurdes pourtant : pourquoi attendre de la part des autres ce que l'on a bien du mal à leur offrir soi-même.

 

****************

 

Cinq cent cinquante quatrième Pensée

 

Fraîcheur d'une âme, de la jeunesse, d'un sentiment.

Fraîcheur des bouquets de fleurs coupées

 

****************

 

Cinq cent cinquante troisième Pensée

 

Une bonne nouvelle n'est jamais attendue, sinon, ce serait une conséquence logique, ce ne serait donc pas une nouvelle.

Et dans ce cas pourquoi serait-elle bonne ?

 

****************

 

Cinq cent cinquante deuxième Pensée

 

Faire parler les mots, c'est aussi les renvoyer à leur principale mission

 

****************

 

Cinq cent cinquante et unième Pensée

 

Le justicier apparaît quand il n'y a plus de justice.

Le juge peut-il être justicier sans mette la justice en péril ?

 

****************

 

 

 

 

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com