Les mots dits

J’ai rédigé plusieurs dizaines d’articles, les uns provocateurs, le plus souvent publié sur le site Kritiks de Sonia Bresler. Ceux-là ont comme point commun de tous commencer par la formule « Et si…. », « Et si on mettait Paris dans une bouteille », « et si les philosophes étaient enfin des femmes ». Il s’agirait de provocation et de dérision ?

Pour bousculer les idées, les habitudes de pensées, les droits acquis de bonne pensée, il y a aussi les articles qui paraissent dans les Echos.Fr, Atlantico, Le Figaro, Huffington Post, Revue Banque...  Toujours de l’économie, toujours de l’humour, toujours repousser le plus loin possible ce qui parait évident, toujours démonter un raisonnement….

Et ma participation à des discussions, à des interviews, ainsi dans la Revue éditée par la Galerie Vu., un long interview sur le théme de la collection et du collectionneur.

 

Le retour de l'Empire Allemand ou Le Modèle Imaginaire

L’Allemagne est-elle un modèle ? Celui qu’on devrait suivre à l’avenir ? Il faudrait ajouter : celui qu’on aurait dû suivre depuis des lustres !

Tant de gens abondent en commentaires extatiques sur l’Allemagne, ses vertus, son goût du travail et ses miracles économiques ! Ce concert ne peut être que le produit d’une pensée solidement carrée sur quelques grands principes. Il repose sur des succès et pas seulement des miracles. Peut-on douter dans ces conditions ? Peut-on aller à l’encontre de la foule des admirateurs de l’Allemagne et proclamer que le modèle n’est pas si pur et qu’on y a découvert des fissures, voire des manques ? Réponse : ce n’est pas facile ! J’écris depuis près de trois ans sur ce thème et je n’ai pas manqué une seule fois de me faire taxer d’esprit étroit, revanchard et franchouillard ! 

 

Le modèle allemand est imaginaire. Dans trente ans, l’Allemagne ne sera plus la première puissance économique européenne. Les Allemands eux-mêmes commencent à se demander si elle existera encore. Beau modèle que celui que les germanolâtres mettent en avant au nom de sa réussite, qu’ils veulent imposer impérialement à l’Europe et qui conduit un des pays les plus riches du monde vers un avenir en forme de grosse Suisse en un peu plus âgée.

 

Irrévérencieux et critique ce livre vient bousculer le prêt à penser, la pensée unique et le règne des soi-disant évidences: l'Allemagne n'est pas le modèle, le retour de l'Empire allemand n'est pas pour demain.

Le livre (papier) est disponible sur le site de JFE...

Promotion. Editeur Numeriklivres

Est-ce un « thriller » ou l’histoire d’une déchéance ? Jean Gatillac, cadre dirigeant et membre du Comité Exécutif d’une Banque privée, est l’objet d’une « Promotion » qui le plonge progressivement dans la folie. Tout commence par la production de documents étranges : l’un annonce la publication des Dix Commandements que les dirigeants d’une banque ont décidé d’imposer à leurs collaborateurs. L’autre est composé de deux mails, portant des références «codées». La « promotion » est-elle la récompense de son action considérée et appréciée dans la banque et conforme à ces commandements ? Est-elle le moyen pour se débarrasser d’un cadre méritant mais qui commence à « dater » ? Est-ce une « Promotion » ou une illusion à l’origine de sa dérive vers la folie ? La vie de Jean Gatillac va osciller entre la vie traquée d’un homme dévalorisé et sa docilité d’homme responsable et confiant.

Passionnant, à lire absolument. Pour se procurer Promotion: suivre ce lien.

La désillusion, Abécédaire décalé et critique de la Banque et de la Finance

Construit au fil de parutions quotidiennes dans lecercle.les echos.fr (l’’Abécédaire), cet ouvrage, n’’est pas simplement à lire, il est à savourer.
Vous le trouverez acidulé, amer, indigné, mais toujours en prise avec les mouvements qui agitent le monde de la banque et de la finance.
Loin des anglo-saxonneries, du pédantisme des gourous et de la désinvolture des traders, il vous con-duira vers des sujets brûlants.
L’’économie, les marchés financiers, la banque ne sont pas affaires des seuls spécialistes.
Un ouvrage désenchanté ? Une caricature de la finance ? Les « experts » ridiculisés ? Peu importe ! Ses mots ne se contentent pas de courtes « définitions-charabia ». Ils ouvrent la porte toute grande sur la vie des institutions et des hommes, sur leurs histoires et leurs expériences, sur les tâtonnements des uns et les illusions scientifiques des autres.
On dit de la monnaie qu’’elle est un voile.
Levons-le pour comprendre et juger. Pour commander la "Désillusion", il faut se rendre sur le site de Jacques Flament Editions.

Voyager en Asie ? Une grande première pour quelqu’un qui n’a jamais juré que par la Grèce et l’Italie. Pourquoi aller trop loin quand tout est venu de si prés. Et puis, on se laisse convaincre. Je suis parti. Pendant une quinzaine de jours, j’ai circulé avec une bande d’amis entre Thaïlande, Vietnam et Cambodge, entre le Bouddha doré, la Baie d’Along et les temples d’Angkor. Je n’ai pas tenu un journal de voyage, première journée,… deuxième journée, etc. J’ai noté des impressions que j’ai ensuite rassemblées en plusieurs voyages symboliques, sept au total. Cherchez l’erreur, le septième traite des dieux et des temples. Pourquoi « symbolique » ? J’ai voulu laisser mes idées, mes pensées, mes passions se laisser guider par des cultures qui m’étaient totalement étrangères. J’ai voulu que les cultures, les architectures, les gens et leur monde, celui des villes et celui des campagnes viennent heurter les habitudes de penser et de sentir bien établies dans mon esprit et mes sentiments. Les rues de Bangkok ou de Phnom-Penh sont colorées ? Elles sont aussi surmontées sans cesse de fils noirs, formant noeuds et tissages, entravant le ciel, menaçant la terre. L’eau est partout ? Elle est croupissante et sublime tout à la fois, flaques des rues, miroirs tranquilles des rizières, mystères des reflets crépusculaires ! Les Dieux, sont partout dans les misérables autels des taudis misérables et dans la châsse immense où l’or dont est fait le Bouddha luit dans une pénombre sublime. Ces moments qui emportent l’esprit et les sens, beaucoup les ont partagés. On peut leur attribuer quelques photos. On doit surtout les dire comme ils viennent et se rèvent, émergeant d’un temple vietnamien, d’un bayon khmer ou des maisons bordant un canal à Bangkok. Pour acheter les 7 voyages, il faut se "brancher" sur Jacques Flament Editions.

Protection Rendement. Publications Agora

Per Kirkeby

La collection Werner donne l’occasion d’une exceptionnelle vue sur l’œuvre d’un artiste très peu connu en France à l’instar de bon nombre d’artistes de l’Europe du Nord, d’Allemagne, Autriche etc… Considéré outre-Rhin comme un des représentants majeurs de la peinture « allemande », il est représenté et défendu par Werner, qui est justement un des marchands les plus importants en Allemagne. Il est aussi régulièrement représenté par des galeries parisiennes. La cote de ses œuvres est bien soutenue. 

suivre le lien "Kirkeby"

Radio France Internationale

Agences de notation : un mauvais procès ?

Dans l' émission du 17 juin 2010 sur RFI, un débat entre Pascal Ordonneau et Jean-Michel Six, représentant Standard & Poor's France.

Pour l'écouter en ligne, cliquez ici !

Téléchargez ici l'émission
debat_du_jour_20100617_1714(2).mp3
Fichier Audio MP3 7.8 MB

Les banques européennes sont-elles en danger?

Un débat animé par Jean-François Cadet, aprés la publication du «Rapport sur la stabilité financière dans le monde» du FMI.  

Invités :
- Nicolas Véron, économiste Bruegel
- Benoît De Broissia, analyste de fonds chez KBL Richelieu
- Pascal Ordonneau ex-banquier, ancien Président Directeur Général de HSBC Invoice Financing en France. Contributeur important dans les Echos et auteur de l'Abécédaire en ligne dans les Echos.fr.

Le débat est en ligne sur le site de RFI.

Journaux et périodiques étrangers

De nombreux journaux, quotidiens, revues hebdomadaires ou mensuelles reprennent des articles entiers ou par citations entières.

 

Certains sont européens, d'autres américains, les citations sont faites en tout autre langue que le français...

 

je les reprends ici, car pour nombre d'entre eux, la reprise qu'ils font leur vient d'indications des lecteurs du site, de lecteurs dans les Echos.fr ou de Kritiks.

 

Italie:

L'Espresso a repris par longues citations une entrée l'Abécédaire des Echos. "Dark pools". 

 

Brésil:

Ordem dos Economistas a repris des articles entiers. 

- sur la Grèce

- sur l'Allemagne et l'Euro

 

Canada

Québec-Droite a repris ou signalé mes articles sur

- sur les baby-boomers

- sur L'Euro

- sur les Agences de notation

 

Espagne

Elespectator.com a largement cité mon article

- sur Cantona

 

 

 

 

 


 

La Chine est en passe de lancer la première crypto-monnaie souveraine. Un livre qu'il ne faut pas manquer. Pour l'obtenir, il faut suivre ce lien.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com