A Paris, les Vertus et les Souhaits sont dans l’impasse

 

Je me suis lancé dans une curieuse aventure : recenser les rues vertueuses de Paris et raconter leur histoire. Le fait déclencheur de mon enquête ? Ma rencontre avec la rue des Vertus ! Je n’en croyais pas mes yeux, il y avait une rue des Vertus à Paris.

Elle était minable cette rue des Vertus, sans intérêt, vaguement ancienne avec des immeubles qui, des centaines d’années aidant, paraissaient avoir pris du ventre et dont les fenêtres étaient devenues un hymne au parallélogramme non rectangle.

 

J’ai voulu en avoir le cœur net. De retour chez moi, je me précipitai sur un plan « Pouchet », (17ème édition 1999) et recensai les rues vertueuses tout en écartant ce qui a trait à la religion. (Un cas à part : le Passage Dieu, mais c’est parce qu’à deux pas se trouve le Passage Satan. Au fait, pas d’impasse Allah ou de voie Mahomet ! Un acte « manqué » ? Mais aussi pas de rue Confucius, ni de Place Bouddha !)

 

Et me voilà parti pour des reportages urbains, prenant des notes sur le lieu même, dans les rues, passages, places pour que ce soit le plus « live » possible. Je prends des photos évidemment. J’essaie de traquer le pittoresque, de voir ce Paris inconnu, celui de la morale et de la vertu où Félicité, Espérance, Concorde, Paix, Bienfaisance, Fidélité, Confiance, Constance sont honorées d’une plaque bleue liseré blanc… 50 rues, ce n’est rien sur les quelques milliers de voies, rues, places Parisiennes. D’ailleurs, personne n’en a entendu parler, sauf la Concorde et la Paix. Peut-être la Gaité …

 

Et voilà où le bât blesse : à Paris, le Bon secours et tant d’autres sont des impasses. Le Paradis à une rue certes, mais pas d’Avenue de la Fidélité, ni de la Félicité, pas davantage de la Vérité. Pas de boulevard non plus. A cette aune, on ne s’étonnera pas que les plus grandes vertus n’aient droit qu’à de simples passages. Parfois, les cherchant pour les connaître, pour leur faire dire ce qu’elles ont de beau et de fort, vous ne les trouverez pas. Comme le passage de la Confiance, elles sont passées à la trappe des restructurations foncières.  

 

Tout ceci ne serait rien si les rues Vertueuses de Paris n’étaient pas uniformément moches, minuscules et ratatinées. Les rues « morales et vertueuses » de Paris sont vilaines, sans intérêt, bordées d’immeubles banals pour ne pas dire moins.

 

Doit-on en tirer une leçon … de morale ? Est-ce là, une indication sur l’esprit général des Français ? Faut-il y voir une illustration implicite de l’incapacité à se vouloir grand qui frappe notre beau pays ? Nous n’aurions pas la fierté de nos vertus ? Nous ne voudrions pas être dupes de quelques beaux mouvements moraux. Nous ricanerions à ce qui est noble. Nous idolâtrions des minus, des esclaves et des hystériques. Nous n’attendrions rien des temps à venir tant il est vrai qu’à Paris les Souhaits sont une impasse. (XXème arrondissement).

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr