Rue des Mauvais Garçons

Version française

 

Rue des Mauvais Garçons

Petite rue (33 mètres de long, large de 4 mètres), elle est située sur la rive droite de la Seine, à deux pas du fleuve.

Très proche de la place de l’Hôtel de Ville, entourée de rues aux noms pleins de charmes, rue Vieille du Temple, rue du Trésor, rue du Bourg-Tibourg, rue des Archives, la rue des Mauvais Garçons est une très vieille rue, en plein cœur du quartier du Marais. Elle appartenait à un Paris très proche de son origine médiévale jusqu’au XIXème siècle.

 

La rue des Mauvais Garçons fait partie de ces voies estropiées, coupées, rabotées par les bâtisseurs modernes. Elle n’était pas longue, cela ne l’empêcha pas d’être raccourcie lorsqu’on perça la rue de Rivoli en 1854 !

 

Au XIIIème siècle, elle était la rue Chartron, puis rue des Mauvais Garçons à partir du XVIème siècle. On dit qu’elle reçut ce nom en raison d’une sombre affaire criminelle : la tentative d’assassinat du Connétable Olivier de Clisson, un des principaux conseillers du roi Charles VI, par des spadassins dirigés par Pierre de Craon. Il s’y déroula une véritable scène de bataille avec chevaux et armures, non loin de … l’Hôtel de Pierre de Craon, la rue du Bourg Tibourg.

 

D’autres commentateurs pensent que ce nom vient de la présence d’aventuriers et de voyous français et italiens qui se répandirent dans Paris lors de la captivité du Roi François 1er, fait prisonnier par l’Empereur Charles Quint en 1525.

 

Selon d’autres sources, les « Mauvais Garçons » étaient des garçons boucher dont le comportement violent finissait en rixes entre voyous.

 

Le nom de la rue fut complété en « rue des Mauvais Garçons Saint Jean » pour la différencier d’une autre rue située de l’autre côté de la Seine, sur la rive Gauche, nommée rue des « Mauvais Garçons Saint Germain » devenue l’actuelle rue Grégoire de Tours.

 

On trouve peu de magasins dans la rue des Mauvais Garçons, si ce n’est un restaurant « au Mauvais Garçons ».

 

 

Rassurez-vous : à deux pas de la rue des « Mauvais Garçons », on trouve la rue des « Bons Enfants » !


Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr