Pour information préalable: l'essentiel des articles "Moi-Président" est paru dans les Echos, le Cercle. La formule a changé et bon nombre de ces articles ont été envoyés "aux archives". Ils sont encore indexés. Mais le transfert s'est fait au prix de quelques dommages collatéraux dont, en particulier, la transformation des "entre-parenthèses" en signes compliqués... Je procéderai au rapatriement de ces textes durant le cours de l'année. Il en sera de même pour les textes qui étaient confiés à Kritiks, magazine qui a fait "peau neuve", dans lequel Moi-Président trouve à s'exprimer mais qui n'a pas repris tous les textes anciens.

Moi-Président et le Candidat

J'aurais dû écrire : "le Candidat et Moi-Président" pour aller dans le bon sens, celui de la logique, de l'avant et de l'après, des causes et des effets, des élections et des élus...Mais, ces deux personnages qui, par transmutation électorale, ne sont devenus qu'un seul, ne sont pas des acteurs de l'univers logique, celui qui dit qu'on ne peut pas être tout et son contraire. La politique s’est-elle délivrée des contraintes imposées par les philosophes ? Il est certain que précédant de quelques milliers d’années le chat de Schrödinger, les hommes politiques sont décidés à être « tout et leur contraire » si cela leur chante.

 

J’ai réuni en un seul tableau les « liens » conduisant aux textes sur Le Candidat et Moi-Président, afin d’aider à s’orienter tous ceux qui n’ont pas eu la chance de suivre pas à pas les aventures de « nos deux amis » (comme on dit dans les livres d’histoires édifiantes, « Les malices de Plic et Ploc » ou « le Voyage de deux jeunes enfants »). On me dira, à la lecture de ces textes, que les deux amis sont la transposition à peine voilée de deux personnages qui ont existé. Je n’en serai pas rassuré pour autant.

 

 

 

 


Les personnages autour de Moi-Président

J’ai rassemblé les textes « Moi-Président », et « Le Candidat » en tableaux récapitulatifs selon leurs dates de parution.

 

Mais, je vois bien, qu’emporté par mes personnages, leurs aventures et les foules d’admirateurs qui les accompagnent, je finis par m’imaginer, démarrant une nouvelle livraison, que tous les lecteurs sont au courant de tout ce qui a déjà été dit et sont intimes avec les personnages de la série. Or, ce n'est pas vrai, c'est un peu comme dans les romans russes. On est bien capable d'avoir oublié en page 457, le nom d'un monsieur ou d'une dame mentionné en page 34.

 

Voici, petit topo qui permettra de retrouver les différents personnages qui traversent ou animent ces aventures.  

 

Afiz : in « Le Candidat dit non à la tyrannie de l’Union Européenne ». Il s’agit d’un jeune conseiller du Candidat. Il est rare qu’on identifie précisément les différents conseillers. Ils sont passés par l’ENA et se ressemblent tous plus ou moins. Celui-là n’avait probablement pas suivi ce type de cursus.

Citation : « Il s’est lancé. Il est jeune. Rien à perdre. En plus, il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Une tartine qu’il a mise, Afiz ».

 

Banquier : in « Le Candidat ne remboursera pas la Dette »

Personnage récurrent. Il n’hésite pas à se manifester à la moindre occasion financière ou monétaire.

 Citation : « Un autre Banquier se porta au secours du premier : «Et le reste…?»                                                                                                 

Cameron (David) : in « Moi-Président à l’assaut d’Albion »

Personnage qui apparait de temps à autre. Ce n’est pas un ami de Moi-Président.

Citation : « Cameron a réussi à caser Moi-Président dans son agenda ».

 

Danseur (le) : in « Moi-Président, pour un Noël Français, met en place une protection temporaire et partielle ».

Il est ministre de l’intérieur et, comme le Mixerphore, (voir ce mot) apparaît fréquemment. Il doit le nom de son avatar à son vrai nom

 

Depardieu (gérard) : in « La lettre de Depardieu à Moi-Président : Il faut interdire la chasse au gros ».

Citoyen Russe dont le nom a été francisé pour des raisons sur lesquelles il est difficile de s’étendre. Il n’apparaît qu’une seule fois.

Citation : « Depardieu a compris qu'on allait s'en prendre aux Gros. Il est parti ».

 

Depardon : in « Une photo ratée de Depardon est-elle une œuvre d’art ?»

Célèbre photographe français qui a fait la photo d’identité du Candidat qui était entre-temps devenu Moi-Président. Ce dernier ne voulait rien qui pût ressembler à ce que ses prédécesseurs avaient fait. Alors il eût cette idée novatrice : contrairement à ce qui se fait d’habitude, la photo serait ratée. Pour que le ratage ne donnât pas l’impression d’une photo d’amateur, il fallut requérir les services d’une « icône » de la photo française.

Citation : « Depardon a tout raté comme il le voulait ».

 

Elle-Première Dame : In « Moi-président connaîtra-t-il le sort de Louis XVI ? »

C’est la compagne de Moi-Président. Elle est là quand il le faut. Certains disent « plus souvent qu’à son tour ». Ce qui est injuste pour ce qui concerne les Aventures de Moi-Président. Elle peut-être aussi source d’inquiétude.

Citation : «Au moins, Elle-première dame ne verrait pas ça ».

 

Grand Faucheur (le), In « Le Candidat ne brasse pas du vent ».

Une seule apparition. Le Grand faucheur a été identifié comme l’avatar d’un petit moustachu, friand d’actions illégales depuis le Larzac jusque dans les champs d’OGM.

Citation : « … le Grand Faucheur aux moustaches fleuries, conduira nos faucheurs joyeux sous les pales des éoliennes gigantesques et dans l’éclat des cellules photo voltaïques… »

 

Jeanne d’Arc : in « Des idées simples pour le Candidat ! »

Ce personnage historique apparaît de temps à autre. Pas de régularité.

Citation : « Il voyait bien que Jeanne d’Arc n’avait pas tergiversé. Le heaume et l’épée pour servir son pays. Décider au fil de l’épée… »

 

Laurent (dit aussi le Magnifique)In « Moi-Président veut utiliser l’Art" .

C'est bien du ministre des Affaires étrangères qu'il s'agit! 

Il apparait quand l’art est au menu.

Citation : Laurent : « Moi-Président, le commerce des antiquités, j’en connais un rayon ! Tu sais, Papa… ».

 Moi-Président : « au fait ! Laurent. Au fait ! On ne va pas parler boutique et commerce de détail. Puisque tu es compétent, la Joconde, ça ferait combien ? ».

 

La Veuve de Carpentras : In … « Le Candidat ne remboursera pas la Dette »

Personnage incontournable de l’univers de la finance et de la Banque. Toujours menacée d’être volée, trompée et de voir son épargne détournée. Son pendant britannique se nomme les Black Widows.

Citation : « Brusquez-les et, boudeurs, ils se rencogneront, ne prêtant plus, prétendant protéger l’épargne et son égérie, la Veuve de Carpentras ».

Ministre Ecologique (la) in « Moi-Président veut utiliser l’art. »

Elle apparait souvent dans les conseils des ministres. Elle interrompt le Président. Il la gronde. Elle se rembrunit et plonge aussitôt dans un dossier. Elle est parfois verte.

Citation : « La Ministre Ecologique a aussitôt plongé dans ses dossiers »

 

Mixerphore (le) : in « Moi-Président, pour un Noël Français, met en place une protection temporaire et partielle ».

Le Mixerphore est l’avatar du Ministre du Redressement Industriel. Il revient sans cesse dans les aventures de Moi-Président.

Il porte un mixer, c’est de là que vient le nom de son avatar.

 

Nature (la) : in « Des idées simples pour le Candidat! »

Apparition fréquente. Ce personnage doit absolument être protégé malgré les dangers qu’il ne cesse de laisser planer sur les têtes les mieux intentionnées.

 

Citation : « la Nature créait de la confusion ! »

 

No pasaran : in « Le Candidat défend nos Frontières ».

Ce personnage est composé à partir d’une interjection célèbre. Il apparait une seule fois.

Citation : « No pasaran » peut passer au registre supérieur. Pas de choses insoutenables. Pas tout de suite. « No pasaran » commence délicatement ».

 

Ombre (l’) : in « Moi-Président au sortir d’un sommeil agité » 

Elle n’est pas présente dans toutes les aventures, mais on sent qu’elle est pourtant là sans cesse.

 

Citation : « L’Ombre était en noir ».

 

Personnages mythologiques. In « Le Candidat a pris la défense des jeunes »

Pour des raisons difficilement explicables, Moi-Président ou le Candidat ont fréquemment maille à partir avec les personnages de la mythologie grecque et romaine. En voici quelques-uns rencontrés dans  « Le candidat a pris la défense des jeunes ».

 

Citation : « On a l’impression que Kronos n’a jamais bouffé ses enfants et qu’Abraham n’a jamais eu l’idée de massacrer son fils »

«Bien sûr, vos ainés aiment à citer Enée qui, lors de la prise de Troie, sauve Anchise, son père invalide »,

« Diderot a fait grand cas d’Arianus et de Metellus qui ‘ échappèrent au fer des assassins par les soins et le courage de leurs enfans’ ». (pas de faute d'ortho. c'est pour faire authentique et XVIIIème siècle)

In «Le Candidat-Elu veut l’Union » on trouvera des références beaucoup plus sophistiquées à des personnages peu connus. « Géryon fils de Chrysaor et de Callirrhoé!»

 

Le PM  :in « Moi-Président vous invite à Dîner »

Le PM est très souvent présent. C'est un des personnages avec qui Moi-Président se sent à l'aise. Comme le Premier Ministre, il parle allemand. Cela peut aider lorsqu'Angela appelle.

 

Citation: PM : « Il ne faut pas aller chez les gens. Il faut les faire venir à l’Elysée pour un Dîner entre Français. Valérie s’en occupera. Très bon pour l’image : « Femme d’intérieur » et « Maîtresse de maison ». Elle saura trouver les convives qu’il faut pour toucher les Français et elle tweetera le menu ».

 

Prussienne (la) : in « Le Candidat dit non à la tyrannie de l’Union Européenne ».

Elle apparait très tôt. Il s’agit très clairement de la Chancelière Allemande. Elle est très souvent présente dans les rêves, les cauchemars et quelques causeries au téléphone de Moi-Président.

 

Cit : « Il sent qu’il a été bon avec la Prussienne ».

 

Souris verte : in « Moi-Président a remporté la bataille contre la crise immobilière »

Personne ne sait trop bien pourquoi la ministre en charge de la construction a reçu, le surnom charmant de « souris verte » (mais aussi parfois de « souris grise »…), ses antécédents « Vert » ont joué sûrement, mais dans ce cas pourquoi « Souris » ?

Citation : « Derrière Moi-Président, la Souris Verte crie sa joie de voir les Riches hors des logis à défaut de logis pour les Pauvres ».

 

Tannenbaum : in « Les Vœux pour 2013 de Moi-Président: La Crise est finie! »

C’est le nom donné au ministre français du Travail par les Allemands qui traduisent tout à propos et hors de propos. Peu d’apparitions.

 

Citation : « J’ai retenu « Tannenbaum » pour nom de code de notre opération ».

 

Vévé et Mercedes. In « Comment Moi-Président a bloqué les voitures allemandes à la Frontière »

Il s’agit de deux jeunes filles qui causent beaucoup de joies mais aussi quelques soucis à la Chancelière allemande. Sous ces noms amicaux se cachent deux majors de la construction automobile allemande.

Citation : « Angela a des problèmes avec Vévé et Mercedes ».

 


La Moi-Présidence années par années.



Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr