Faut-il s'inquiéter de la montée du "Localisme"

Ne voit-on pas, ici et là, de bonnes âmes chanter que la terre ne ment pas, que le retour sur soi est une étape sur la marche de l’Humanité vers le progrès et que, s’il faut penser au cosmos des bonnes idées et du bonheur, il ne faut pas oublier qu’existent aussi l’énergie noire et l’antimatière.

Dark Vador n’est pas loin et me fait souvenir d’un livre qui faisait le compte des Dreyfusards passés complices de Vichy, collaborateurs convaincus et actifs des occupants et, pire encore, propagandistes d’idées insanes.

Le "Localisme" est une menace sérieuse... voir la suite dans Humeurs et Fureurs.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ithaque (mardi, 31 juillet 2012 17:44)

    Si l'Euro tombe,l'Europe tombe" a dit la Chancelière dans une formule lapidaire
    le 27 Octobre 2011.
    A l'issue du sommet des dirigeants de la zone Euro,nos gouvernants ont compris
    qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de donner un sens à l'histoire de la première économie mondiale.
    Et ce ,à l'encontre de toutes les tentations de repli vers la terre qui ne ment pas,et de tout "localisme".

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com