L'Allemagne et l'argent de ses voisins.

Voudrait-on résumer l’opinion des responsables allemands vis-à-vis de l’application par la BCE de la politique anglo-saxonne dite du « Quantitative easing » ? Il faudrait s’exclamer : Was ist est für eine Schweinerei !  Au-delà, des vertus qui se défendent et de l’affirmation des règles d’or budgétaires, il faut reconnaître qu’une politique du type « quantitative easing » ne peut pas avoir de sens pour l’Allemagne ! C’est parfaitement superflu !

 

Pourquoi diable...la réponse dans l'onglet mots dits/ les échos

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    ITHAQUE (vendredi, 06 juillet 2012 16:54)

    Les allemands parlent beaucoup de leur vertu et les français s'autoflagellent;ceci n'est pas nouveau.
    L'Allemagne a peu de respect pour le pragmatisme Anglo-Saxon,et encore moins de respect pour la tendance des pays méditerranéens à ne pas respecter leurs lois. Mais elle aurait tout aussi à perdre d'un éclatement de la zone euro.
    Comme vous le soulignez, ses exportations vont à 80% vers l'Europe au sens large, son taux de change s'envolerait,et son économie serait gravement atteinte.
    Les évènements que nous vivons nous conduisent à revisiter le fédéralisme.
    Et la tension monte entre les libéraux, dont la France,qui prônent un fédéralisme fait de règles monétaires,budgétaires et macroéconomiques,et les
    interventionnistes,dont l'Allemagne qui dénoncent les ravages de ces règles,cette dernière s'étant depuis longtemps doté d'une règle constitutionnelle d'équilibre budgétaire.
    La sortie par le haut de ce débat impose un changement des traités permettant la mise en place d'un ministre des Finances européen,des règles budgétaires communes et une Banque Centrale libérée.
    Ceci permettra aux marchés financiers de porter un jugement plus sérieux sur les capacités européennes à mobiliser l'ensemble de ses citoyens vers un avenir commun.

    Je vous remercie pour vos contributions toujours très denses et remarquablement documentées.

  • #2

    ITHAQUE (vendredi, 13 juillet 2012 16:54)

    Au delà d'un des commentaires déjà publié sur Le Cercle les Echos ,Il est difficile de discuter avec vous de par votre immense savoir économique et financier,j'aurai tendance à dire tout simplement:cette situation est le fruit de l'opposition entre deux modèles:
    Le modèle Rhénan qui se pratique en Allemagne et dans l'Europe du Nord,valorisant le consensus et la réussite collective,et le modèle Anglo-Saxon fondé sur la réussite individuelle,le profit financier à court terme ,et leur médiatisation.Il semble que ce dernier modèle ait été choisi, ou imposé aux pays de l'Europe du Sud...à présent en position de faiblesse dans ce grand ensemble que représente la Zone Euro.

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com