l'Allemagne devrait-elle quitter l'Euro?

....et nous laisser tranquille, monétiser les dettes comme on dit maintenant au lieu de dire "lancez la planche à billets, on a besoin d'argent pour payer les fonctionnaires!". 

C'est en lisant un commentaire sur une de mes contributions best-seller que je me suis souvenu que j'avais justement, il y a prés de deux ans ecrit un texte sur ce théme. Bien sûr, j'ai écouté Angela Merkel à Davos (je n'y étais pas!). J'ai compris qu'elle croyait en l'Europe, comme on dit qu'on croit dans la Sainte Trinité. Elle ne veut pas quitter l'Europe, ni l'Euro pour aller fonder avec quelques copains une Zone, "Mitteleuropa", version 4ème Reich, Le Saint-Empire Romain Germanique, le Retour 2". 

Mais, on ne sait jamais!!! Un jour on dit qu'on est dedans, et rien n'empêche que le lendemain on soit dehors. C'est pourquoi je vous propose une lecture de cet article, qui prend une dimension particulières deux ans aprés....Il faut aller dans "Humeurs et Fureurs". 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    ANGELA MERKEL (dimanche, 05 août 2012 16:13)

    Les Allemands ne sont à l’aise qu’avec l’économie réelle !

    C’est la question que tout le monde se pose. Finalement, si les Allemands disent « nein » à tout, est-ce au nom de la prudence financière ? Est-ce parce qu’Angela Merkel, qui a été élevée à la dure formation marxiste à l’époque de l’Allemagne Soviétique n’a que méfiance pour la monnaie et le voile qu’elle jette sur l’économie réelle, la vraie ! Les Allemands qui disent avoir tant souffert des banques et de la monnaie qui déraillent, n’ont-ils pas renoncé depuis longtemps à comprendre le fonctionnement de la banque, de la monnaie et des mécanismes financiers.

    Ce serait fort ennuyeux : les banques, que cela plaise aux Allemands ou non, sont l’endroit où se crée la monnaie. Répétons-le « les crédits font les dépôts ». Cantonner la BCE dans un rôle de gardienne du temple de la stabilité des prix est plutôt étrange : qui donc, fera de la monnaie si les banques dégradées les unes après les autres décident de ne plus prêter. Si pendant tout le temps qu’il leur faudra pour reconstituer leurs fonds propres et remettre de l’ordre dans leur portefeuille elles choisissent la version « low profile » : remboursez d’abord vos crédits, on verra après ce qu’on fait ce qui, en langage « banquier », veut dire « on détruit d’abord de la monnaie et on réfléchit ! »

    Comme le disait un commentateur : « il y a du souci à se faire pour les banques allemandes ! » et pour l’Europe aussi !

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com