Une Bundesbank pour l’Europe ? Ou Comment l’Allemagne s’est inventée une vertu bancaire.

La saga allemande continuée. Il faut être conscient que le systéme bancaire allemand est plus proche, pour prendre une métaphore automobile, des Trabant que des Audi.

D'où tirent-ils donc cette force de conviction qui fait que copier la Bundesbank est le mieux à faire pour définir les missions de la Banque Centrale Européenne. 

Des gens qui ne sont pas capables de débusquer des erreurs comptables de 55 milliards d'Euros sur un bilan de banque ont-ils de meilleures idées que les autres pour surperviser un systéme bancaire? Voir la suite dans l'onglet "mots dits". 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    P.O (dimanche, 05 août 2012 16:05)

    Fais ce que je dis…
    La Bundesbank doit-elle sa vertu uniquement aux grandes idées de l’ordo-libéralisme ? Ou la doit-elle au fait qu’elle s’est surtout abstenue d’entrer dans le marigot des intérêts locaux et de celui où surnagent des animaux antédiluviens ? La doit-elle non pas à sa qualité exclusive de Banquier Central mais à sa capacité à éviter les débats politiques et les compromissions qui surviennent inévitablement dans les relations entre banques et pouvoirs politiques? S’est-elle maintenue à l’écart pour se préserver de ce que sont devenues les fameuses Banques de Länder.
    Quand La Banque Centrale Européenne a été instaurée, certains souvenirs désagréables de la vie bancaire allemande ne sont-ils pas venus renforcer l’idée, qu’il valait mieux que le nouvel organisme soit préservé des dangers d’une quelconque dépendance avec les pouvoirs politiques ? N’est-il pas venu à l’idée de quelques conseillers que la vie de Gouverneur de Banque Centrale est compliqué et que lui laisser la responsabilité d’émettre de la monnaie n’est pas rassurant.

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com