La souveraineté est-elle une espèce juridico-politique en voie de disparition?

Qui donc est en droit de décider du bonheur des peuples. On entendra de nombreuses ONG s’écrier qu’il existe un droit sacré, celui qui, au nom du bonheur des peuples consiste à s’ingérer dans la vie des Nations et surtout dans les comportements et les calculs des Etats. A ce régime là, donc, il serait indigne de s’indigner de l’action d’un Gates ou d’un Buffet, ou d’un Soros. Il ne peut pas exister de « délit de bonté en réunion ». Si les Etats n’ont pas les ressources nécessaires pour faire face à leurs missions étatiques qu’y a-t-il à dire sur les atteintes à leur souveraineté ? 

A lire dans mots-dits

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com