Les Nymphéas de Monet: la fin des miroirs 4/7

Il est vrai qu’il est difficile de concevoir ce géant de la peinture, patriarche au talent révéré, assis tous les jours devant une mare, entouré d’un grand jardin, enfermé derrière les barreaux que forment les saules. Un artiste obsédé par un thème cela serait impossible ? 

lire la quatriéme partie de la Fin des Miroirs dans mots d'or.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Claude Monet (mardi, 27 novembre 2012 21:10)

    "J'ai mis du temps à comprendre mes nymphéas.Je les avais plantés pour le plaisir;je les cultivais sans songer à les peindre...Un paysage ne vous imprègne pas en un jour...Et puis, tout d'un coup, j'ai eu la révélation des féeries de mon étang. J'ai pris ma palette...Depuis ce temps je n'ai guère eu d'autre modèle."

  • #2

    Claude Monet (samedi, 01 décembre 2012 10:37)

    "Il y avait un ruisseau, l'Epte, qui descend de Gisors, en bordure de ma propriété.
    Je lui ai ouvert un fossé, de façon à remplir un petit étang creusé dans mon jardin.J'aime l'eau, mais j'aime aussi les fleurs. C'est pourquoi, le bassin rempli, je songeais à le garnir de plantes. J'ai pris un catalogue et j'ai fait un choix au petit bonheur, voilà tout..."
    8 mai 1922

  • #3

    Une amoureuse de Monet (dimanche, 01 mars 2015 10:30)

    Connaissez- vous personnellement Claude Monet?

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com