Promenade 7: Shoji Ueda n'est pas un photographe

En général, je n’aime pas les auteurs, les peintres ni les photographes qui font venir au regardeur cette atroce réflexion : "on dirait du…" ! Si on "dirait du..." et si ce "on dirait" était pertinent, alors, ce n’était pas la peine de prendre le pinceau, ni le ciseau, ni la boîte à prendre les photos. 

Sauf que tous les principes supportent des exceptions. Devant les photos du Japonais, je suis resté à écrire et à décrire ce que je voyais. Mais, chose étrange, des oeuvres de Shogi Ueda on ne peut que conclure " qu'il n’est pas un photographe".

Lire dans Soliloquant.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Esprits Nomades (lundi, 03 juin 2013 11:32)

    "Dans les photos de Shoji Ueda, le ciel est à portée de la main.
    Les personnages, le plus souvent sans expression, participent à un rituel du bonheur d’être ensemble et de deviner le chant de la mer.
    Shoji Ueda refuse de s’expliquer sur ses images, elles doivent tout dire et comme un coquillage si on prête l’oreille on peut entendre une harmonie immobile. Et le chant d’enfance que toujours Shoji Ueda portera en lui.
    Curieux et innocent comme un enfant sera le photographe Ueda, ludique comme eux, joyeux souvent.

    Merveilleusement simples, mais intrigantes, ses images sont des moments incertains, des situations décalées qui semblent en attente, le tout sur un temps immaculé, un décor immobile à l’horizon fuyant.
    Shoji Ueda, tendrement, a bâti un monde imaginaire à la fois monde occidental et monde japonais et qui s’échangent leur poésie, de l’autre côté des dunes, là où dort la mer.

    Un critique a parfaitement défini le monde de Ueda: « Les photographies de Shoji Ueda sont toutes empreintes de cette poésie douce, subtile et de cette lumière rare, celle des dunes effectivement qui renvoie à un autre monde, à un monde lointain, sans fin ou la perte de repères au loin s'efface... ». "

  • #2

    Anonyme (lundi, 30 décembre 2013 18:23)

    Je n'ai toujours pas accès directement à ces chefs d'œuvre de la photographie...

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com