Chez Thaddeus Ropac : Anselm Kieffer, « für Andrea Emo »,

 

Très belle exposition chez Thaddeus Ropac : Anselm Kieffer, « für Andrea Emo », (dont on nous dit qu’il s’agit d’un philosophe Nihiliste Italien - apparemment non traduit en français).

 

On lit ici et là que cette exposition montre comment Kieffer « détruit la peinture pour mieux la faire revivre ». Application un peu trop littérale de la formule d’Heidegger « et c’est à cette force de destruction que se mesure la grandeur d’une œuvre d’art ».

 

Oublions les destructions qui reconstruisent, les massacres qui font renaître et toutes ces antithèses qui font des exactions de Président Syrien, un message d’espoir, et revenons à l’œuvre de Kieffer.

Les œuvres qui sont ici présentées sont toutes absolument remarquables en ce qu’elles parlent de deux éléments clefs de la construction artistique de leur auteur : le dévoilement et l’épaisseur. 

C'est à lire dans Anselm Kieffer "Fûr Andrea Emo"

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com