Trois d'un coup, 3 galeries rue de Seine...

Arpenter une rue-galerie, le charme de Paris, aller devant soi, accompagné d’un ami et se tenir prêt à être pris au piège d’une exposition, d’un rouge qui éclate sans prévenir sous votre nez, d’une griffure où vous reconnaissez quelques obsessions intimes ou d’une photo qui tourne le dos à la réalité. Et une fois que le filet, artistement tendu (c’est indispensable), vous a saisi, se laisser entraîner dans un espace souvent bien restreint, lumineux de dizaines de spots et dont les murs sont couverts ou presque vides, selon l’idée de l’artiste ou celle de son galeriste.

La rue-galerie était pour cette fois-ci la rue de Seine et quelques appendices de part et d’autres, rue Visconti, rue Jacques Callot, un petit bout de la Mazarine. Les galeries visitées : Berthet-Aittouares qui exposait Ernest Pignon Ernest, Olivier Nouvellet, Patricia Elberding, Gilles Naudin, Miguel Buades et tant d’autres… Il faut se rendre rue de Seine.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

Pour quitter le tumulte insipide et insensé des réseaux, un livre de pensées ou la sagesse orientale est alliée au goût occidental pour l'analyse et l'humour

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com