DIEU

(c)pordonneau
(c)pordonneau

BATAILLE

L'essentiel est l'extrême du possible, où Dieu lui-même ne sait plus, désespère et tue.

 

BATAILLE

Dieu, dernier mot voulant dire que tout mot, un peu plus loin manquera

 

CHATEAUBRIAND

Dieu ne parait pas plus grand du sommet de la montagne que du fond de la vallée. Si pour devenir un homme robuste, un saint, un génie supérieur, il ne s’agissait que de planer sur les nuages, pourquoi tant de malades, de mécréants et d’imbéciles ne se donnent-ils pas la peine de grimper au Simplon ?

 

CARDINAL DE BERNIS

…si la crainte de Dieu ne vous éloigne du commerce des femmes, craignez du moins s’y perdre votre santé

 

CIORAN

Qu’est ce qu’une injustice de dieu à l’égard de l’homme ? y aurait-il… quelque législateur commun au-dessus de Dieu qui lui ait prescrit la manière dont il doit agir envers l’homme ? »

 

CIORAN

Je ne trouvais rien à dire à Dieu, et le diable me poussait à rire.

 

DRIEU LA ROCHELLE

Je suis Judas, le mal-aimé, le malheureux

Je suis l’homme chargé du destin des dieux

 

KEROUAC 

un homme avait dit à un petit garçon: " je te donnerai un dollar si tu me dis où dieu se trouve". Le petit garçon répondit: " je te donnerai deux dollars si tu me dis où dieu ne se trouve pas" (Jack Kerouac; Vraie blonde et autres histoires....)

 

KLEE

L’artiste crée ainsi des œuvres, ou participe à la création d’œuvres, qui sont à l’image de l’œuvre de Dieu

 

KATHERINE MANSFIELD

Oh mon dieu, mon dieu… où sont les miens ? Avec qui donc au-je été le plus heureuse ? Avec personne en particulier, c’était toujours à peu prés la même chose.

 

LAMARTINE

Fais-nous ton Dieu plus beau si tu veux qu’on l’adore

 

Marquis de VALFOND

L’empereur de Russie de passage à Paris fut félicité pour son affabilité. Il répondit : « Dieu m’a fait naître gentilhomme, je fais le prince le moins que je peux. »

 

PIEYRE DE MANDIARGUE

Les dieux acquièrent de la valeur à mesure qu’ils vieillissent et s’enfoncent dans la boue

 

RACINE

  Achille« les Dieux sont de nous jours les maîtres souverains,

Mais, Seigneur, notre gloire est dans nos propres mains »

 

RACINE 

Agamemnon

« Heureux qui satisfait de son humble fortune,

Libre du joug superbe où je suis attaché,

Vit dans l’état obscur où les dieux l’ont caché »


SAINT AUGUSTIN 

Dis, O mon Dieu, à ton suppliant, dis, miséricordieux, à ton misérable, dis-moi si mon enfance succédait à une autre période déjà morte d'une vie personnelle ou simplement au temps que je passai dans le sein de ma mère

 

SLOTERDIJK

Les Européens, parce qu'ils étaient liés au mythe de la genèse, ont tout de même, et sans la moindre équivoque, toujours pensé l'être humain comme un produit. Mais tant qu'ils ont accepté Dieu comme la réponse étouffant toute question sur le "comment" et le "d'où " de la création, il leur était tout simplement impossible de formuler des réponses alternatives et non théologiques sur la production de l'être humain. Les explications sacrées bloquaient le prolongement de la réflexion en admettant une cause située, par son rang ontologique, au-dessus de l'être humain. Mais expliquer d'en haut revient à ne pas expliquer dut tout.

 

SAINT AUGUSTIN

Homère transférait aux dieux les façons d'être des hommes, j'aimerais mieux qu'il eût transféré aux hommes les façons d'être des dieux

 

STENDHAL

Mon Dieu si vous existez, ayez pitié de mon âme si j’en ai une

 

VALERY

Tout ce qui vient des dieux met des enfers dans l'homme.

 

VALERY 

... et pour ta punition, tu feras de très belles choses.
Voici ce qu'un Dieu, qui n'est pas du tout Jéhovah, dit véritablement a l'homme après la faute.

 

VIGNY

Il est un Dieu, j’ai pourtant bien souffert…

 

VIGNY

Le crime universel s’élevait jusqu’aux cieux.

Dieu s’attrista lui-même et détourna les yeux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com