Pensées 1 à 75

Pensées 1 à 25

Vingt-cinquième pensée 

Le pseudo a dit "chaque printemps annonce un hiver. Les hivers trompent nos espoirs."

 

*****************

Vingt-quatrième pensée

Fleurs et feuilles de l'été. Tant de bourgeons massacrés!"    a souffert le Pseudo. Pas une ride sur son visage pour dire la tristesse.

 

*****************

Vingt-troisième pensée

Plante la vertu dans le sable aride du désert. Personne ne te verra. Il n'y aura rien à voir. 

 

*****************

Vingt-deuxième pensée

La guerre sans morts. Les baguettes pour boire le saké

 

*****************

Vingt et unième pensée

"Le sage ne lance pas le filet. Les mailles laissent passer ce qui est fin, délicat et sensible. Dans le filet retiré, seuls retenus, les gros mots, la pensée lourde et les graves attitudes ."

 

*****************

Vingtième pensée

"Tout l'univers tiendrait-il dans un battement de cils?" s'est interrogé le pseudo

 

*****************

Dix-Neuvième pensée

"Quatre éléments. L’eau se joue. Change tout en jouet. Joue avec le feu. Et vient en nuage".

 

*****************

Dix-huitième pensée

 « Vends de l’eau dans le désert ou combats de ta main désarmée »

 

*****************

Dix-septième pensée

Le pseudo, qui s'inquiète beaucoup du monde et de ses changements, s'est laissé aller à des réflexions désabusées. Il avait, il y a quelques temps, laissé à penser qu'une révolution, somme toute, ce n'était jamais que tourner une fois autour de quelque chose, peut-être autour de soi-même....

« Aujourd'hui, «Le soleil, le matin. Le voile levé. L'œil s'affaire et s'aveugle»

 

*****************

Seizième pensée

« Le ravin est illuminé mais le Guide est aveugle. »

 

*****************

Quinzième pensée

« Les mutins ne rient pas»

 

*****************

Quatorzième pensée

Le Pseudo, échaudé par les révolutions romantiques du type Pol Pot, a dit

 

"Le sage sait qu'une révolution c'est un tour de manège mais aussi la terre qui boucle son périple autour du soleil. C'est un choix entre minuscule et essentiel.»

 

*****************

Treizième pensée

« Les mots libres. Mis à la question, ils ne parlent pas. »

 

*****************

Douzième pensée

« De la rivière qui ne chemine plus les filets du pécheur griffent les cailloux »

 

*****************

Onzième pensée

« La rivière. Le sage attend. Le poisson passera. »

 

*****************

Dixième pensée

« Le bon chasseur chasse le gibier qui passe, le chasseur paresseux l’attend où il ne passe pas ».

 

*****************

Neuvième pensée

« Heures sans rythme. Agenda incertain. Temps libre»

 

*****************

Huitième pensée

« Pas de fleuve sans un peu de hauteur ».

 

*****************

Septième pensée

« Dessine-moi une usine ! »

 

*****************

Sixième pensée

«  La carte est dessinée au hasard des chemins qu’invente le sage »

 

*****************

Cinquième pensée

« L’homme qui se prend pour une montagne, le grand fleuve ne veulent rien savoir des petits ruisseaux »

 

*****************

Quatrième pensée

« La violence, c’est l’eau de la rivière qui déverse en un instant ce qu’elle aurait coulé en cent ans années »

 

*****************

Troisième pensée

« La cheminée fume, le sillon aussi dans le froid du matin et le fumier où le feu est imminent »

 

*****************

Deuxième pensée

« Quand Chacun en a une part, personne ne l’a tout entier ».

 

*****************

Première pensée

« Le sage est dans sa maison, avec raison.

Quand il en sort, il n'a pas tort »

 

Pensées 26 à 50

****************

Cinquantième pensée

Reflets du sourire dans un miroir de sable

 

****************

Quarantième-neuvième pensée

« Une bulle. Un sourire. Un instant. »

 

****************

Quarantième-huitème pensée

Pensées-nuages

Rêves-cailloux

 

****************

Quarantième-septième pensée

 « L’eau est comme l’esprit, opaque, traitresse et sans consistance ».

 

****************

Quarantième-sixième pensée

 Les rêves jetés à l’onde coulent comme des cailloux

 

****************

Quarantième-cinquième pensée

Il faut laisser les mots entre eux, ils ont tant de choses à se dire

 

****************

Quarantième-quatrième pensée

 Entravés se hâtent, délivrés se reposent.

 

****************

Quarantième troisième pensée

 Aucune pensée ne peut prétendre être « une pensée » .Une perle toute seule n’a jamais fait le collier.

 

****************

Quarantième deuxième pensée

 L’Amitié, solide et claire comme l’écume du torrent ou de la vague brisée sur la grève.

 

****************

Quarantième et unième pensée

 L’Amitié, torrent qui court. Il songe à se mirer dans ses eaux.

 

****************

Quarantième pensée

 « Toujours pareille, l’eau de la rivière coule jusqu’à la mer. Sans bouger, les rives changent bien vite »

 

****************

Trentième-neuvième pensée

 Le Pseudo n'a-t-il pas dit "au jeu de go, quand tu prends les noirs, ne jouent pas comme un blanc"

 

****************

Trentième-huitième pensée

 Le Pseudo a dit il y a quelques siècles " petit ne contient pas grand. L'inverse est vrai cependant."

 

****************

Trentième-septième pensée

 Laeu-tso " compter "un" et perdre l'unité"

 

****************

Trentième-sixième pensée

 Plume, encre et lettres, la poussière des mots.

Pinceaux, encre et traces, l’écume du sens


****************

Trentième-cinquième pensée

« Les gens de plume seraient-ils légers?" m'a demandé le Pseudo


****************

Trentième-quatrième pensée

 Le sage trouve injuste le sommeil des justes


****************

Trentième-troisième pensée

« Désespoir, tu chantes l'éternité. Espoir, tu griffes les flots »


****************

Trentième-deuxième pensée

Rêve de sage. Le torrent se fige. Le sage rêvant s’y mire.


****************

Trentième et unième pensée

L’œil porte entrouverte. Le regard s’enfuit.

 

****************

Trentiéme pensée

Jamais trop tard pour recommencer. Etre sage sans lassitude.

 

*****************

Vingt-neuviéme pensée

Pas de fumets sans dieux

 

*****************

Vingt-huitiéme pensée

Laeu Tso dit : 1.4.11. suivis par 22. Entre pair et premier.

 

*****************

Vingt-septiéme pensée

"C'est en accumulant les rêves que germe la réalité." m'a dit le pseudo, distrait par un Sfumato.

 

*****************

Vingt-sixiéme pensée

"Mourir.... c'est partir beaucoup alors qu'on est déjà arrivé!" m'a dit le Pseudo.

 

 

 

 

Pensées 51 à 75

  

 

Soixantième dixième pensée

Les roses ? Il suffit de deux pour faire une guerre.

*************

Soixantième neuvième pensée

Il est advenu que quelques uns se moquassent du Pseudo, lui faisant valoir qu’il n’était pas authentique.

Il répondit : le vieux fauteuil authentique est trop fragile.

*************

Soixantième huitième pensée

On faisait remarquer au pseudo que ses pensées n’étaient pas toujours d’une interprétation simple… il répondit :

« S’il s’agit des hommes, je plains les simples. S’il s’agit de la nature, des pierres et des végétaux, sachez les reconnaître. »

*************

 

Soixantième septiéme pensée

 ‘Deux plus deux égal cinq’ est pour les moments où vaguement vaque ton esprit. 

 

*************

Soixantième sixième pensée

Livraison n’est pas délivrance !

 

*************

Soixantième cinquième pensée

Mille traits répétés. Le plus beau, vient seulement d'être posé.

 

*************

Soixantième quatrième pensée

 Celui qui se trouve, s'invente et ne cesse de chercher."

 

*************

Soixantième troisième pensée

Pensée libre, construire la Voie .

 

*************

Soixantième deuxième pensée

"Révéler ou relever le voile?"

 

*************

Soixantième et unième pensée

L'esprit s'élève toujours, comme la fumée du sacrifice"....

 

*************

Soixantième pensée

Considérant des athlètes à l'entraînement le Pseudo murmurait:" Lancer des mots d'ordre est-ce un exercice de force ou de précision?"

 

*************

Cinquante neuvième pensée

Pensée solitaire: penser à deux .... et plus

 

****************

Cinquante huitième pensée

Le vent, le torrent, ni l’un ni l’autre des domestiques.

 

****************

Cinquante septième pensée

Une rivière sans hauteur ? Une mare ou un marais !

 

****************

Cinquante sixième pensée

Un ne peut rien : A force de perles, le collier. A force de boules, le boulier.

 

****************

Cinquante cinquième pensée

« Comme le lait fait du nourrisson l’homme conquérant, le blanc, déversé à flot, illumine »

 

****************

Cinquante quatrième pensée

Le noir serait contagieux et néfaste aux pensées.

 

****************

Cinquante troisième pensée

« La nuit, est donc ce lieu où les choses se cachent et disparaissent »….

 

****************

Cinquante deuxième pensée

Vivre au risque de trébucher...?"

 

****************

Cinquante et unième pensée

Pas de riz sans rizière. Pas de soldats sans territoire.

 


Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com