Or


En Février 2011, on pouvait lire dans la presse que « La Chine pourrait accroître ses réserves d’or au delà des réserves de Fort Knox », c'est-à-dire au-delà des plus importantes réserves d’or au monde. De fait, c’est une politique que la Chine a mené avec régularité. Partie d’une estimation de l’ordre de 600 tonnes, il y a prés de 10 ans lorsqu’elle a publié le premier état officiel de ses réserves publiques, elle aurait dépassé 1000 tonnes. Certains économistes chinois évoquent maintenant la constitution de réserves de l’ordre de 10 000 tonnes. D’autres, un peu plus modestes parlent de 7000 tonnes… au diable l’avarice ! La production mondiale est de 2500 tonnes par an, donc, en concluent les gérants d’affaires, les asset traders et les Family offices, il y a encore du bon avec l’or dans les années qui viennent : la demande explose et la production n’est pas extensible.

 

Du bon ? L’or, il est vrai, a battu tous ses records puisqu’il était coté plus de 1400 dollars l’once, dans le courant du premier trimestre 2011.  Belle affaire en effet ! L’or a progressé sans arrêt depuis 5 ans. Les cours ont augmenté de 500% en un peu plus de 10 ans. Belle affaire ? Il serait bon de se souvenir que l’or avait atteint un plus haut historique en janvier 1980, dont il dégringola ensuite pour ne retrouver ce meilleur cours que 26 ans plus tard ! Encore s’agissait-il de la valeur nominale en dollar. Le calcul aurait été encore plus douloureux si on avait pris la valeur nominale en euro et la douleur serait plus grande encore en recherchant sa valeur actuarielle, comparée au prix de janvier 1980. Et pourtant, l’or est revenu, un temps de raison, sur le devant de la scène mondiale. Il ne s’agit pas des « napoléon » de la veuve de Carpentras, il s’agit de la question des monnaies de réserves.

 

L’or n’est donc plus la « relique barbare » que moquaient certains économistes des années 60? La rupture du dollar et de l’or, consommée par le Président Nixon en 1970, aurait donc bien été une erreur magistrale à l’origine de toutes les catastrophes financières ultérieures ? La création des DTS qui comprenaient initialement l’or comme sous-jacent (le FMI est toujours un des principaux détenteurs d’or du monde) et qui a prétendu fournir un moyen de s’en passer n’a pas été un grand succès. Donc, l’or est de retour.

Il est tellement de retour que l’Allemagne, dont l’or pour des raisons historico-politiques a été mis en réserve aux Etats-Unis, en France et en Grande-Bretagne, n’a plus qu’un souci depuis deux ans (2014) : récupérer ses stocks et les conserver par devers elle. Craindrait-elle que les banques centrales de ses alliés aient de mauvaises intentions ? Craindrait-elle surtout que les-dites banques s’en servent et fassent un peu de trading sur son dos ? On ne le saura sûrement pas !

 

Si les Chinois veulent diversifier leurs réserves de change massivement concentrées sur le dollar, c’est bien parce que le dollar ne vaut plus son poids d’or depuis longtemps ! En y réfléchissant, quel intérêt peuvent avoir les Chinois de détenir davantage d’or et de se constituer des réserves accrues au prix fort ? 1400 dollars l’once quand on payait 250 dollars en 2001 ? Les Chinois, les Chinois…. Ils ont bon dos les Chinois, car ce ne sont pas les seuls : la Russie a procédé à un renforcement important de son stock d’or  et d’autres pays  aussi divers et variés que le Sri Lanka, le Vietnam, la Malaisie et, probablement, l’Arabie saoudite qui aurait doublé ses réserves en métal. Enfin, l’Iran au premier trimestre 2011 annonçait qu’elle avait renforcé ses réserves en or au détriment du Dollar. Simple question d’arbitrage ? Pourtant en termes de commodité et de liquidité ne vaut-il pas mieux un compte en dollar ou des bons du trésor US et même en Euro que des barres d’or de 12,5 kg (définition Française) ?

La vérité est que dans des périodes financièrement et géopolitiquement troublée, l’or revient sur le devant de la scène. La vérité est que les pays les plus riches du monde, Etats-Unis, Allemagne, Angleterre, France, sont les plus gros détenteurs d’or au monde avec le FMI et maintenant la Chine.

 

Mais la vérité est aussi que si «franc comme l’or » a encore du sens, la valeur de l’or est toujours aussi fluctuante ! En effet, l’or a baissé de 50% en quatre ans !!! Il n’était pas loin de 2000 dollars l’once. Il s’est retrouvé, il y a peu, à près de 1000 dollars.

 

Quant à l’expression « franc comme l’or », elle ne concerne manifestement pas les opérateurs sur le marché de l’or. Certaines banques ont en effet été accusées d’avoir manipulé les cours de l’or tout aussi éhontément que ces traders qui manipulaient les cours du Libor, de l’Euribor et d’autres valeurs du même genre. Décidément, l’or fait toujours tourner les têtes et chavirer les portefeuilles !

 


 

  

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com