Il peut faire si froid

Les douceurs se nichent toujours dans les creux,

Formes inversées qui recueillent les essences,

De nuit mais aussi de jour.

 

Ces douceurs-là sont, et matinales, et crépusculaires, et sourdes quand les sens se déploient et se résolvent en cris.

 

Sourds, les mots?

Que j'écoute et que je goûte comme une poésie étrange, ou une pluie heureuse.

Il pleuvrait des mots?
Par grands froids, ils se figeraient en perles glacées?

 

Les sons et les cris deviendraient solides?

Ils dériveraient sans bruit sur une eau, lente et lourde d’être si froide?

 

Dis moi encore, Poète: « au seuil des bivouacs ...gelés... ».

 

Trop froid, pour voler, les mots comme les oiseaux, mêlés aux grêlons, claqueraient sur un sol en banquise.

Ou, par des étés immobiles, par les soleils dardant, avant que d’atteindre la terre chauffée à blanc, ils seraient vaporisés dans le bruit de tonnerre de la poudre qui explose.

Il se partagerait des mots?
Par les matins si frais et tout poudreux de la nocturne écume, on aurait entendu les premières sonneries de la chasse à l'étrange?
Par les soirs dorés où brilleraient des lames et reluiraient des bottes, on devinerait les coureurs des forêts, des plaines, des déserts et des banquises.

 

 Voleurs de mots et partageurs de contes, criant que les mots pleuvent et se vaporisent, qu’ils sont volés et envolés.

Et pourtant,
Regarde, tout au fond des confins glacés, tout au bout des déserts désolés, les hommes qui y vivent!

Comment chacun a recréé ses mots.

Comme il les serre si fort,

pour que nul ne les vole, ne les partage, ni ne les crie.

 

Même ceux qui partent en campagne.
Même ceux qui s’affublent de bottes.
Et tout ceux qui s’imaginent que l’étrange se laisse chasser sans se défendre.

 

 

 

 

 

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com