Soliloques sur le Vaste Monde, Août 2018

 

Humeur 276

 

Ô récompense après une pensée

 

Qu'un long regard sur le calme des dieux !

 

Paul Valery

 

 

 

 

 

 

J’avais pensé écrire quelque chose sur le rôle du « presque rien » en politique, ou bien débattre sur cette belle formule qui s’impose à tous les chefs, le fameux « de minimis non curat Praetor », ou commenter le penseur politique qui a lancé « Mélenchons tout, il en restera quelque chose ».

J’avais pensé écrire une fake-news. Elle aurait commencé par : «la Maison-Blanche est maculée de rouge : Trump égorgé par Mélania». Je me suis retenu. Ce n’était pas possible. Pourtant cela aurait été une belle « fête du sacrifice », mais Mélania n’est pas musulmane et Trump n’est pas un mouton. On m’aurait reproché d’avoir confondu wish-full thinking et fake-news.

 

J’ai renoncé… nous entrons dans la période profonde des vacances. Il faut renvoyer les détritus de la pensée et de l’action politiques dans les poubelles de l’histoire.

 

Sous le soleil, avant l’apéro, on peut laisser sa pensée courir. Pour tous ceux qui aiment avoir un partenaire ou un challenger, j’ai mobilisé le Pseudo, ce sage dont je me suis fait un devoir de recueillir les pensées. Parmi les dernières petites pierres blanches qu’il a laissées sur le chemin, j’en ai choisi 10.

 

Prenez-les et les mettez dans un coin de votre tête. Toutes ensemble d’un seul coup ou, au contraire, l’une après l’autre. Choisissez, lisez et puis, laissez tomber votre lecture. Les pensées du Pseudo se mettront à penser toutes seules.

 

Et vous pourrez profiter de l’apéro.

 

 

 

 

Six cent unième Pensée

Il faut d'abord croire qu'il est bon de vivre. Ensuite, il faut s'organiser pour que cela soit crédible. Ne pas trop en faire, on passerait pour crédule.

 

***************

Cinq cent cinquante sixième Pensée

Le trop dire d’amour n’est pas un trop plein qui se déverse dans le cœur aimé, c’est un vide en soi qui cherche à se combler

 

***************

Cinq cent cinquante deuxième Pensée

Faire parler les mots, c'est aussi les renvoyer à leur principale mission

 

 ***************

Cinq cent vingt cinquième pensée

Le Sage interrogé par des parents leur répondit : ce qu’il faut transmettre à vos enfants ? L'avenir et non le passé, les projets et non les souvenirs,

 

 ***************

Cinq cent-deuxième pensée

Quand une lumière s'allume dans l'obscurité, elle répand l'ombre sur tout ce qui l'entoure.

 

***************

Quatre cent quatre-vingt onzième pensée

L’art qui décore, c’est l’art qui ne parle plus. Il a tout dit de ce qu’il avait à dire, nous avons compris tout ce qui était à comprendre. Maintenant, il fait son service en bon domestique.

 

***************

Quatre cent soixante septième pensée

Ne soyez généreux qu’avec ceux qui connaissent le prix des choses

 

***************

Quatre cent trente et unième pensée

« Les mots blessent » dites-vous. « Les balles consoleraient ? »

 

***************

Quatre cent vingt deuxième pensée

Le soliloque, c’est la pensée commencée : un saut dans l’inconnu qui consiste à se dire des choses qu’on ne connait pas encore.

 

 ***************

Quatre cent neuvième pensée

Le sage était perplexe et se demandait ce que pouvait être un vrai-semblant. Et si cela n’était pas invraisemblable.

 

 

***************

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com