Soliloques sur le Vaste Monde, octobre 2017

les sources entre Open et Empty

Dans toute religion, on entend par faux dieux, les dieux des autres.

Paul Valery

 

Sur internet « no-one knows you are a dog »! Sur internet on peut parler librement. Sur internet, personne pour vous imposer le silence par déni ou arrogance ou les deux assemblées. La société est « open » sur internet.

 

Mais « Open » peut aussi se traduire par « à tous les vents ». « Ouvert à tous les vents » veut dire « vide ». Comme la nature a horreur du vide, elle reprend ses droits. Les analystes américains des échanges sur internet ont été contraints de reconnaître que « the participants tended to be more aggressive and angry on line than offline ». L’un d’entre eux proposa une étude sur « the online desinhibition effect ».

 

Evidemment, pensera-t-on aussitôt, cela ne peut concerner que des débats de types politiques, sociaux, artistiques où la raison est souvent emportée par les flots incontrôlables de la passion. Le « on-line » en ce sens ne peut pas être différent du « off-line ».

 

Si vous le pensez, vous avez tort : lancez donc sur Tweeter un propos anodin, tel que : « on peut s’interroger sur le statut monétaire du bitcoin ». Et voilà que les haines les plus recuites déferlent. « t’y connais rien », « c’est nul », «Quand on n'y connaît rien en économie et blockchain, on évite de parler du #bitcoin ». Ceux-là, sont les plus anodins.

 

Sur internet, la liberté d’expression c’est l’ouverture sur le vide. Et comme la nature en a horreur, elle le remplit comme elle peut.


Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com