Soliloques sur le Vaste Monde, Savoir-vivre dans le monde numérique

APPEL à Contribution

 

 

Une relation d’affaires d’origine étrangère d’un de mes amis, gêné par la sophistication des usages français de vie en société, lui avait demandé de lui indiquer quelques précautions et recommandations pour ne pas passer pour un rustre, un russe ou quelque chose d’équivalent (un divers par exemple).

La réponse, immédiatement utile, mérite approfondissement. D’où cet appel à contribution.

 

Dans un premier temps, je vous donne à lire les recommandations rédigées par mon ami. Elles sont directes et ont pour objectif de cadrer des correspondances. Il faut aller plus loin et couvrir les vastes champs des relations humaines.

 

Je vous propose une procédure simple. Vous me faites parvenir vos idées en m'envoyant un e-mail à l'adresse pordonneau@orange.fr. L'intitulé sera "savoir-vivre aujourd'hui". Vous m'indiquerez si vous voulez être cité ou si vous préférez l'anonymat.

 

Ceci est le premier temps d'un travail qui bousculera tous les ouvrages des duègnes ou demi-mondaines qui sévissent dans ce type d'ouvrage. 

Puis, nous passerons à une présentation synoptique: aux usages français, on joindra les usages dans les pays développés. Quand ceux-ci auront été "traités", on étendra la question à l'ensemble du monde. 

 

Vaste programme vous en avez conscience. 

Mais, comme chacun sait, "ce qui est facile est déjà fait", "ce qui est impossible, le sera". 

 

 

Des usages épistolaires à la française

 

La correspondance électronique et les usages ont réduit a minima les civilités épistolaires. Elles demeurent néanmoins nécessaires dans la correspondance commerciale et administrative.

 

1° Sur l’enveloppe :

 

on écrit Monsieur ou Madame en toutes lettres, suivi éventuellement du titre (« Chef du service des…) ou précédé du titre :

- Si le destinataire est un médecin, pharmacien, dentiste on écrira : « Docteur Jean-Marie Machin + adresse

Si on écrit à lui et son épouse on libellera l’enveloppe : Docteur Jean-Marie Machin et Madame + adresse

-De même si le destinataire est un avocat, notaire, commissaire-priseur on écrira : « Maître Jean-Marie Machin, avocat à la Cour + adresse, ou Maitre Jean-Marie Machin, notaire + adresse.

 

De façon générale on s’adresse à un couple marié de la façon suivante : Monsieur et Madame Jean-Marie Machin » (prénom et nom du monsieur seulement). Si le couple n’est pas marié, on écrira sur l’enveloppe : Monsieur Jean-Marie Machin, Madame Yvonne Truc (le « Mademoiselle » étant réservé de préférence aux jeunes filles ou très jeunes femmes).

 

2° les civilités :

 

On écrit à nouveau en toutes lettres et en majuscules « Cher Monsieur, » ou « Chère Madame, »

L’abréviation de Monsieur n’est pas « Mr » qui est anglais mais M. (une majuscule suivie d’un point). Cette abréviation s’emploie lorsque l’on parle d’un tiers « j’ai vu M. Machin ». L’abréviation de Madame est « Mme » que l’on emploiera également pour parler d’une tierce personne. En anglais on préfère l’abréviation Ms. (et non Mrs.), sauf pour les jeunes filles, qui à nouveau est neutre quant au statut marital de la destinatrice.

 Le pluriel Messieurs s’abrège en MM. (deux majuscules suivies d’un point)

 

3° les formules de politesse :

 

Elles ont été simplifiées mais elles s’imposent toujours dans la correspondance administrative.

Selon le niveau hiérarchique de son correspondant on l’assurera de « sa considération distinguée », de sa « considération très distinguée », de sa « haute considération » (un ministre) ou on lui priera « d’agréer l’expression de ses sentiments respectueux et de sa haute considération (Le Président de la République, à qui on n’écrit heureusement pas tous les jours).

Un usage amusant : si on connait personnellement la personne en question, on peut ajouter mais cette fois de façon manuscrite « et mon bien amical souvenir ».

 

Autre  usage amusant dans un rendez-vous avec une autorité publique : on lui donne toujours son titre le plus élevé, qu’il ait conservé ce titre ou non, et ce seulement au début et à la fin de l’entretien. Par exemple, M. Machin, maire sans importance mais ayant été 6 mois secrétaire d’Etat aux anciens combattants, il y a vingt ans, sera abordé, et quitté avec un souriant «Monsieur le Ministre », même si la conversation est familière.

 

(De la même façon qu’on ne se présente pas en disant : « Je suis Monsieur Machin », mais « Je suis Jean-Marie Machin » ni qu’on s’adresse à quelqu’un en lui donnant du « Bonjour Monsieur Machin » (au lieu du simple et poli « Bonjour Monsieur »), et encore moins du « M’sieur Machin. (qui sent son châtelain s’adressant à son jardinier). 

 

La Chine est en passe de lancer la première crypto-monnaie souveraine. Un livre qu'il ne faut pas manquer. Pour l'obtenir, il faut suivre ce lien.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

En collaboration: Institut de l'Iconomie

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com