Soliloques sur l'Art, Mars 2021

Isabelle Panaud

Parmi les œuvres exposées( dont de belles sculptures en bois) de très belles gravures d’Isabelle Panaud entre mystères et noirceurs.

Ne pas rater, les expo ne restent pas longtemps

 

Fondation Taylor, 1 rue la Bruyère 75009.

FLORE

 

Galerie Clémentine de la Féronnière

51 Rue Saint-Louis en l'Île, 75004 Paris

 

L’exposition du travail de cette photographe a mal démarré !!! puisque le vernissage devait avoir lieu un samedi 20 mars, date d’un nouveau « tour de vis » du confinement anti-covid.

 

Heureusement, les animateurs ont eu le réflexe de tout avancer d’une journée. J’ai pu ainsi, passer le temps que je souhaitais devant les photos de Flore.

 

Un travail tout de finesse, de subtilités et de délicatesse. Le rapport de Flore au monde, via la photographie est loin d'être simple: on a envie de dire qu'il se passe plus de choses entre le papier et la chimie du développement qu'entre l'oeil de l'artiste et le monde qu'elle veut montrer!

 

Pour voir, il faut prendre son temps. On ne peut se contenter d'un regard en passant. Chercher ce qui est à voir et l'ayant trouvé, regarder à nouveau car ce qu'on a pensé découvrir est "à nouveau". Et aussi, regarder en soi, rechercher des souvenirs, des mémoires, d'évènements, de situations, de livres et d'autres photographies. 

 

Ce que Flore fait surgir c'est tout ceci qui était resté hors la vue ou hors l'esprit. Deux filles qui, vues de dos, regardent ce que nous devrions voir. Ou, deux filles, l'une à côté de l'autre, jumelles et simples amies, regardent-elles ou prètent-elles leur présence légère à la vue des regardeurs? sont-elles les intermédiaires par qui, il faut passer, pour accéder au vrai regard. 

 

Maison que notre regard rend mystérieuse et qu'il a décidé de ne dévoiler qu'aprés qu'un rideau des lianes et des feuilles a été éclairci. 

 

Ombres sur l'eau, brouillard  le gris se décline en blanc et en noir.

Parfois, il viendrait à l'esprit que ces photos sont un bel exemple, réussi, d'une veine pictorialiste. Les couleurs ne sont-elles pas posées comme l'aurait fait un peintre impressionniste? 

Etrangement, j'ai eu l'impression que ces travaux en couleur, appartenait à l'univers des frères lumière!

 


 

En fin un livre simple et souvent drôle sur un sujet que de nombreux sachants s'acharnent à rendre compliqué et ennuyeux

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net,

Babelio, Amazon, Fnac, books.google, BOD librairie et l'éditeur: Arnaud Franel Editions

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

En collaboration: Institut de l'Iconomie

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com