Soliloques sur l'Art, Septembre 2020

Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris


Ce sont surtout des œuvres dites de l'Ecole de Paris et des grands courants d'excellence de la peinture française du XXème siècle. Le parti pris est à la fois historique et thématique (les fameuses "écoles"). C'est tout simplement passionnant. Simple. Facile à regarder. Il n'y a ni saturation sur les murs, ni excès de "cartouche" à vocation "pédagogique" . Pour ceux qui connaissent c'est un moment sympathique de se retrouver avec des amis. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, c'est agréablement stimulant. J'ai choisi des images pour illustrer mon propos. Je me suis contraint à aller à l'essentiel. "Mon essentiel" penserez-vous et vous aurez raison. Mais cet "essentiel" là n'est autre qu'une invitation à revenir vers ce beau musée et à poser votre "essentiel" à vous!

Le nom des artistes ne figure pas? Tout le monde sait que les grandes œuvres effacent leurs auteurs!!!

Musée de Montmartre, Otto Freundlich

On est allé voir l’exposition, très bien faite, offerte sur l’œuvre d’Otto Freundlich. Dommage, elle est terminée. Mais, j’ai recueilli de belles images. Lorsqu’on donnera une exposition sur ce bel auteur, il faudra foncer.

 

Incidemment, pour les Parisiens, et aussi pour ceux qui veulent visiter « intelligent » : le musée Montmartre est un bijou et son écrin. Le charme absolu, surtout si le temps est au beau. Tout près des vignes. A deux pas de la Basilique et non loin de la rue du « Chevalier de la Barre » (pendant quelques temps, on pouvait aussi méditer à l’ombre de sa statue).

 

 

Voir quelques photos sur Otto Freundlich et le Musée Montmartre en suivant ce lien. 

 

Rita numéro 3

chez Huberty et Breynes Allez au 36 avenue Matignon,

Tanguy Ferrand en est le directeur de publication

Il expose le  numéro 3 d’une revue improbable dont le nom sonne sauvage : Rita

Pas mitsouko, ni Hayworth, ni une quelconque Rita genre romanichel qui danserait pied nu en claquant des mains, RITA, simplement. Ou simplement RITA.

Je livre ici l’auto-description de la revue, dont la parution, il faut bien le dire est aléatoire (ce n’est ni un quotidien, ni un hebdomadaire, ni un mensuel…. )

 

« Sous le patronyme de Rita, patronne des causes désespérées, se cache une association et une revue collective illustrée d’une centaine de pages où viennent se percuter les créations d’une trentaine d’auteur·rice·s, toutes générations catastrophées confondues.

Les disciples de Rita, cheffe de file collapsologue du mouvement apocalyptique procréateur, vous convient, le cœur tambourinant, à la lecture du numéro #0 de Rita. »

 

 

On leur pardonnera l’écriture inclusive, nouvelle invention des élites françaises pour éviter que n’importe qui venant de n’importe où s’approprie notre belle langue et toutes ses irrégularités. On regardera les œuvres que Rita rassemble.

 

Et on trouvera que c’est bien. (on peut aussi acheter, ce qui n’est pas plus bête, car, dans notre monde, hélas, le veau d’or est toujours debout).

 

La galerie expose aussi des images de bandes dessinées et de très beaux dessins

 

 

Musée Montmartre

Les dessins de la collection Prat

 

 

Au Petit Palais

J’ai toujours été fasciné par le geste du dessinateur. Il m’a toujours paru plus beau et mystérieux que la « touche » du peintre. L’exposition est très belle. Essentiellement des planches françaises. XVII, XVIII et XIXèmes siècles. A voir.


 

La Chine est en passe de lancer la première crypto-monnaie souveraine. Un livre qu'il ne faut pas manquer. Pour l'obtenir, il faut suivre ce lien.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com