Dictionnaire des citations, Albert Camus

La Peste

 

Gallimard-folio

 

 

11. c’est un printemps qu’on vend sur les marchés.

 

*******************

49. Les fléaux, en effet, sont une chose commune, mais on croit difficilement aux fléaux lorsqu’ils vous tombent sur la tête.

 

*******************

51. La bêtise insiste toujours, on s’en apercevrait si l’on ne pensait pas toujours à soi.

 

*******************

52. … s’il est possible qu’on puisse être à la fois heureux et morne.

 

*******************

62. … les hypothèses, en science comme dans la vie, étant toujours dangereuses

 

*******************

110. On se fatigue de la pitié quand la pitié est inutile.

 

*******************

135. Le soleil de la peste éteignait toutes les couleurs et faisait fuir toute joie.

 

*******************

141. « Est-ce un saint ?» se demandait Tarrou. Et il répondait : « Oui. Si la sainteté est un ensemble d’habitudes. »

 

*******************

143. Si l’épidémie s’étend. La morale s’élargira aussi. Nous reverrons les saturnales milanaises au bord des tombes.  

 

*******************

144. Au début, quand ils croyaient que c’était une maladie comme les autres, la religion était à sa place. Mais quand ils ont vu que c’était sérieux, ils se sont souvenus de la jouissance.

 

*******************

204. Oui, dit Rieux, c’est le même enterrement, mais nous, nous faisons des fiches. Le progrès est incontestable.

 

*******************

209. C’est que rien n’est moins spectaculaire qu’un fléau et, par leur durée même, les grands malheurs sont monotones.

 

*******************

211. L’habitude du désespoir est pire que le désespoir lui-même.

 

*******************

226. La seule chose qu’il ne veuille pas, est être séparé des autres. Il préfère être assiégé avec tous que prisonnier tout seul.

 

*******************

 

262. Et le père, frappant du poing sur le rebord de la chaire. S’écria « Mes frères. Il faut être celui qui reste ».

 

La Chine est en passe de lancer la première crypto-monnaie souveraine. Un livre qu'il ne faut pas manquer. Pour l'obtenir, il faut suivre ce lien.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com