Jules Michelet, un monument qui a écrit des livres monumentaux. La passion de la France au risque de l'impartialité, au risque des haines et des colères. Ce petit bouquin, Portrait de la France, à relire absolument! Spiralant de la Bretagne, noble, pauvre et retardataire, pour en venir à Paris, à la gloire de la centralisation, à l'Homme abouti. A lire, relire et en pensant beaucoup à l'Europe, en train de se faire et à la France qui ne s'est pas totalement achevée.

 

 

Toutes les citations sont extraites de "Portrait de la France".

 

L’histoire de France commence avec la langue française. La lange est le signe principal d’une nationalité. P 7

*************

La verte et rude auvergne, vaste incendie éteint avec ses quarante volcans. P 9

*************

La mer est anglaise d’inclination ; elle n’aime pas la France ; elle brise nos vaisseaux ; elle ensable nos ports. P 16

*************

….si souvent le flot apporte l’herbe et emporte l’homme. P 18

*************

Ces sifflements  qu’on croirait ceux de la tempête, sont les « crierien », ombres des naufragés qui demandent la sépulture. P 20

*************

Devise des Bourbons : « Qui qu’en grogne, tel est mon plaisir ». p 25

*************

En Limagne, race laide, qui semble méridionale, de Brioude jusqu’aux sources de l’allier on dirait des crétins ou des mendiants espagnols.. p 39

*************

Ils vont émigrer  tous les ans des montagnes, ils rapportent quelque argent, mais peu d’idées. P 40

*************

Henri IV à Gabrielle au moment de l’abjuration : « je vais faire le saut périlleux » p 58

*************

La langue française s’arrête en Lorraine et je n’irai pas au-delà. Je m’abstiens de franchir la montagne, de regarder l’Alsace. Le monde germanique est dangereux pour moi. p 76

*************

Pourtant je ne sais pourquoi la grande et féconde idéalité est refusée  au génie normand. Il se dresse haut mais tombe vite.  p 97

*************

Ainsi l’Angleterre a engraissé de malheurs et grandi de ruines. P 104

*************

La guerre des guerres, le combat des combats, c’est celui de l’Angleterre et de la France : le reste est épisode P 104

*************

La lutte contre l’Angleterre a rendu à la France un immense service. Elle a confirmé, précisé sa nationalité. P 105

*************

Le génie parisien  est la forme ml plus complexe à la fois et la plus haute de la France. Il semblerait qu’une chose qui résultait de l’annihilation de tout esprit local, de tout provincialité, dût être purement négative. Il n’en est pas ainsi. De toutes les négations  d’idées matérielles, locales, particulières résulte une généralité vivante, une chose positive, une force vive …p 113

*************

La force résistante et guerrière, la vertu d’action est aux extrémités, l’intelligence au centre ; le centre se sait lui-même et sait ou tout le reste … il transforme tout ce qu’il reçoit. Il boit la vie brute, et elle se transfigure. P 114

*************

Cette belle centralisation, par quoi la France est la France, elle attriste au premier coup d’œil…. Les extrémités sont opulentes, fortes, héroïques, mais souvent elles ont des intérêts différents de l’intérêt national ; elles sont moins françaises.  p 115

*************

Pour celui qui passe la frontière et compare la France aux pays qui l’entourent, la première impression n’est pas favorable. Il est peu de côtés où l’étranger ne semble supérieur…. mais il ne faut pas prendre ainsi la France ainsi pièce à pièce, il faut l’embrasser dans son ensemble. C’est justement parce que la centralisation est puissante, la vie commune, forte et énergique, que la vie locale est faible…. L’Angleterre est un empire, l’Allemagne, un pays, une race ; la France est une personne.  P 177

*************

Le peuple le mieux centralisé est aussi celui qui, par son exemple, et par l’énergie de son action, a la plus avancé la centralisation du monde. P 119

*************

L’influence du sol, du climat, de la race, a cédé à l’action sociale et politique. La fatalité des lieux a été vaincue, l’homme a échappé à la tyrannie des circonstances matérielles. P 120

*************

Dans cette transformation merveilleuse, l’esprit a triomphé de la matière, le général du particulier et l’idée du réel. p 120

*************

Les époques barbares ne présentent presque rien que de local, de particulier, de matériel. P 120

*************

Il lui faudra (l’homme), au lieu de son village natal, de sa ville, de sa province, une grande patrie, par laquelle il compte lui-même dans les destinées de monde. L’idée de cette partie ; idée abstraite qui doit peu aux sens, l’amènera par un nouvel effort à l’idée de la patrie universelle, de la cité de la Providence. p 121

*************

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com