Dictionnaire de citations

Roger Martin du Gard

 

 Roger Martin du Gard,

 

Vieille France,

 

 Gallimard, édition de 1933

 

voir critique dans Soliloquant, Méditant.

34           Les maternités successives l’ont déformée. Ce ne serait rien : elles ont libéré, un à un, comme des démons, tous les instincts vulgaires de se nature.


**************

48           La belle Espérance… songeait déjà au mariage comme le prisonnier à sa levée d’écrou.


**************

48           Espérance est bien trop jolie. Elle est pauvre, et on la sait abonnée à un journal de modes. Tous les garçons tournent autour, mais aucun ne l’épousera.


**************

50           La chambre de madame Daigne est sale mais coquette.


**************

58           … M. Ferdinand professe qu’un coiffeur-né se reconnaît d’abord au cliquetis des ses ciseaux qui doit être joyeux comme un carillon de Pâques.


 **************

69           Madame Quérolle coud dans la cuisine, auprès de sa fille Lucie. La pièce est pleine de mouches, et sent le chou.


**************

116         … et moi, je veux que , plus tard, … même après moi, il ait du beurre sur son pain, et la goutte dans son café, et du tabac dans sa pipe, sans jamais se priver de rien.


**************

123         Ennberg a conservé, en dépit de tout, sa foi de jeune militant. Il croit de toute son âme, à la dignité humaine, à l’égalité théorique des citoyens au salut final par le triomphe de la démocratie laïque….

 

**************

134         (Le chef de gare)… dès qu’on détient une parcelle de pouvoir, il faut, pour l’exercer, paraître insensible, ne donner prise par aucun signe de faiblesse.


**************

154         (les veuves de guerre)… la chasteté orgueilleuse qui détraque lentement leurs cerveaux après leur avoir déréglé le corps.

**************

179         Sa langue épaisse patauge dans la salive avec un bruit de gargouille.


**************

207         Le Curé : « car dans chacune de vos créatures, Mon Dieu, n’y-a-t-il pas un reflet de Votre Divinité ? »


**************

212         « Crois-tu que dans toutes les communes de France, c’est pareil ? »

Pour toute réponse, M Ennberg fait claquer plusieurs fois le bout de sa langue contre ses dents. ; c’est ainsi qu’il fait, en classe, pour rétablir le silence. Il y a des pensées qu’il faut systématiquement écarter, si l’on tient à conserver intact son courage.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr