Dictionnaire des Citations

Anne Dulphy, Histoire de l'Espagne

12          « L’importance de cette histoire quasi-immobile, celle de l’homme dans ses rapports avec le milieu qui l’entoure, une histoire lente à couler et à se transformer » Braudel

 

****************

12          L’Espagne ne forme pas une unité géographique….P.Chaunu : « (l’Espagne) se décline au pluriel »

 

****************

14          F .Garcia Llorca : l’Espagne, « Orient sans venin, Occident sans action ».

****************

 

35          Trajan empereur espagnol ; Son règne sera tel que viendra le dicton « plus heureux qu’Auguste et meilleur que Trajan ».

 

****************

55          La fréquence du recours au remploi : « ferment au sein de l’œuvre nouvelle, qui à son tour réactualise l’héritage du passé ».

 

****************

120        On appelait ricos hombres l’ancienne noblesse de service ; ces nobles intéressés par le profit et le pouvoir devinrent les Grandes ou les Tiutlaos, les Grands ou les Titres, qui contrôlent d’immenses principautés territoriales et sont à la tête de fortunes colossales.

 

****************

127        Conversion des juifs : ces conversos s’assimilèrent facilement, devenant parfois dignitaires de l’Eglise catholique… : douze des vingt-deux sièges épiscopaux du Royaume de Castille furent même un temps entre les mains de membres de la famille ou de proches de Salomon ha-Levi.

 

****************

143        L’empereur ne parvint pas à éradiquer l’hérésie protestante. Ainsi de La paix d’Augsbourg en septembre 1555, dont le principe « cujus regio, ejus religio »

 

****************

144        « L’histoire n’a pas été le grand personnage de l’histoire de Charles Quint (Braudel), si elle a contribué puissamment à sa grandeur. » Braudel

 

****************

155        On a pu évaluer que Charles Quint a emprunté au total l’équivalent de dix ans de rentrées fiscales de tous ses territoires ! Philippe II fut obligé de procéder à trois suspensions de paiement.

 

****************

181        Le XVIème siècle fut pour l’Espagne le « Siècle des âmes »

 

****************

183        Ces mystiques sont les aventuriers de Dieu en Espagne, les missionnaires le sont dans le monde entier, alors que l’humanisme chrétien et son aspiration à l’universalité, puis la Réforme catholique ont donné un nouvel essor au prosélytisme amorcé par les Grandes Découvertes.

 

****************

185        Or cette vie religieuse se sclérosa progressivement tout au long du Siècle, pour se transformer en une accumulation d’interdits, d’actes de foi, » désertés par l’esprit » rançon de l’identification entre l’Espagne et le catholicisme.

 

****************

185        Mais que doit-on à l’Espagne ? Et depuis deux siècles, depuis quatre, depuis dix qu’a-t-elle fait pour l’Europe ? (Maisson de Morvilliers)

 

****************

273        Le XIXème siècle des Espagnols représente un non-lieu historique... Il est le théâtre d’un simulacre….En Espagne l’ancien régime se survit à lui-même pendant tout au long du XIXème siècle.

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr