Dictionnaire des Citations

Martin Heidegger: Acheminement vers la parole

Editeur Gallimard

13. c’est bien la parole qui rend l’homme capable,  d’être le vivant qu’il est en tant qu’homme.

***************

15. Le 10 août 1784, Hamann écrivait à Herder « Même aussi éloquent que Démosthène, je ne pourrais pas faire mieux que répéter trois fois un seul et même mot : la raison est parole (logos), tel est l’os moelleux que je ronge et que je me crève à ronger. Tout reste encore obscur pour moi dans ces profondeurs ; j’attends encore l’ange d’apocalypse ayant la clé de cet abîme».

***************

15.  Pour Hamann, l’abîme consiste en ceci que la raison est parole. Hamann est renvoyé à la parole lorsqu’il tente de dire ce qu’est la raison. Le regard qui se porte vers la raison tombe dans la profondeur d’un abîme. Cet abîme consiste-t-il seulement en ceci que la raison repose en la parole, ou bien la parole elle-même n’est-elle autre que parole, ou  bien la parole elle-même n’est-elle autre que l’abîme ?

***************

19. La grande réussite supporte même que puissent être reniés personne et nom du poète.

***************

21. La parole elle-même n’est pas plus expression qu’elle n’est une activité de l’homme.

***************

21. La parole est parlante – si du moins nous admettons que parler, dans sa vérité, ne soit pas exprimer.

***************

36. Les mortels parlent pour autant qu’ils écoutent.

***************

90. Il y a quelque temps, j’ai nommé (bien malhabilement) la langue : « la maison de l’être », Si l’homme, par la parole de sa langue, habite dans la requête que l’ être lui adresse, alors nous autres Européens, nous habitons, il faut le présumer, une tout autre maison que l’homme d’Extrême-Orient.

***************

102. « J » : « parlant du réalisme du film, je voulais au fond dire quelque chose de tout autre, à savoir que le monde japonais en général était capturé dans l’ objectivation de la photographie, qu’il était proprement forcé à prendre la pose devant elle, bref qu’il était réduit à figurer comme disponible ( gestallt) »

***************

116. Et ce que vous avez ainsi appris avait à son tour été appris en écoutant la pensée de ceux qui chacun, chaque fois, est en dialogue avec ses ancêtres, plus encore peut-être et plus secrètement avec ses descendants.

***************

120. C’est en effet l’ allure que cela présente. En vérité, pourtant, chaque pas de la pensée n’est fait que dans le but de contribuer à aider que l ’homme arrive, sur le chemin de son déploiement, à être pensant.

***************

144. Nous parlons la parole. Comment pouvons-nous être autrement proches de la parole qu’en la parlant ? Et pourtant, notre rapport à la parole est indéterminé, obscur, quasiment privé de mots. Si nous songeons à cet étrange état de choses, il est presque inévitable qu’au premier abord toute remarque â ce propos ne dépayse et sonne comme incompréhensible.

***************

144. Ce mot sonne comme métaphysique ; mais il ne fait pas que sonner comme lui : il est comme lui ; car la métalinguistique est la métaphysique de la technicisation universelle de toutes les langues en un seul instrument, l’instrument unique d’information, fonctionnel et  interplanétaire. Métalangue et satellites, métalinguistique et technique spatiale sont le Même.

***************

147. « Ainsi appris-je, triste, le résignement : Aucune chose ne soit, Là où le mot faillit ».(George)

***************

155. Mais ce qui demeure, les poètes l’instituent.(Hölderlin)

***************

157. le plain-chant de toute grande poésie, c’est toujours dans le rythme d’une pensée qu’il trouve sa vibration.

***************

159. « Car le questionnement est la prouesse de la pensée ». Prouesse est entendu ici au sens ancien ; « preux » est habile.

***************

162. (Nietsche, dans la Volonté de puissance). La première dit : « Non la victoire de la science est cela qui caractérise notre XXème siècle, mais la victoire de la méthode scientifique sur la science. »

***************

163. Nous parlons, et nous parlons de la parole. Cela, de quoi nous parlons, la parole, est toujours déjà en avance sur nous. Nous ne faisons jamais que parler à sa suite.

***************

168. Nous ne pouvons taire que ce que nous savons.

***************

172. Le mot ne se tient pas seulement en un rapport relativement à la chose, mais le mot « est lui-même cela qui tient la chose en tant que chose, la tient et la retient … le mot est en tant qu’il est cet entretien le rapport même d’entre-tien.

***************

191. Les dialectes sont les modes divers du parler selon le terroir… Leur diversité ne repose pas seulement et pas d’abord sur différentes formes de mise en mouvement des organes paroliers. Dans le dialecte, c’est le pays, c’est-à-dire la terre qui parle chaque fois diversement.

***************

 191. La parole est la fleur de la bouche. En elle fleurit la terre à la rencontre de la floraison du ciel.

***************

192.  « Maintenant, maintenant il faut que pour cela, des mots, comme des fleurs viennent à naître » (Holderlin)

***************

199. Du temps se laisse dire : le temps donne temps (die Zeit zeitigt)_ De l’espace se laisse dire : l’espace donne espace (der Raum räumt).

***************

200. Le temps lui-même en rentier de son déploiement ne se meut pas, il est immobile et en paix.

***************

206. Le mot comme il fut une fois déjà mot. Comment était-ce alors ? Dans le dire même avait lieu l’approche du dieu.

***************

214.  Quoi que je pense et quoique j’assemblé, Tout ce que j’aime partout se ressemble (Stephan George)

***************

214. Ceci, que seul le mot laisse être la chose en tant que chose.

***************

228. Dans la mesure où la parole accorde cela, l’être humain repose dans la parole.

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr