Lewis Carroll

Le roi de cœur conseilla Alice » commence au début, continue jusqu’à la fin, puis arrête-toi.

Cf. De l’autre coté du miroir

 

*********************

 

« …. Cela présente un grand avantage (de vivre à l’envers), c’est que la mémoire peut s’exercer dans deux sens »

Alice « je ne suis pas capable de me rappeler les évènements avant qu’ils arrivent »

« C’est un bien misérable mémoire que celles qui ne s’exerce qu’à reculons « fit remarquer la Reine. 

Cf. De l’autre coté du miroir

 

**********************

 

La question, dit Alice, est de savoir si vous avez le pouvoir de faire que les mots signifient autre chose que ce qu’ils veulent dire. 

Cf. De l’autre coté du miroir

 

**********************

 

La Reine Rouge ; « …Prenez un chien ; ôtez lui un os. Que reste-t-il ? »

Alice réfléchit » l’os ne restera pas bien sûr. Si nous l’ôtons, le chien ne restera pas, il viendra essayer de me mordre…et je suis certaine que moi je ne resterait pas là , à attendre qu’il le fasse »

Vous pensez donc qu’il ne restera rien ? » Demande la Reine Rouge.

« Oui… »

« Vous vous trompez, comme d’habitude, dit la Reine Rouge, il restera la patience du chien »

« Je ne vois pas comment »

« Eh bien, écoutez un peu… le chien perdra patience n’est-il pas vrai »

Alors si le chien s’en va, la patience qu’il aura perdue restera ! »

 

Cf. De l’autre coté du miroir

 

***********************

 

Vivre ne serait-ce qu’un rêve ? 

Cf. De l’autre coté du miroir

 

***********************

 

Twas briblig the slithy toves did gyre and grimble in the wabe.

Il était grilheure et les slictueux toves gyraient sur l’allouinde et vriblaient( Jabberwocky)

 

***********************

 

Le Snark était un Bojum, voyez-vous? (La chasse au Snark)

 

************************

 

Réjouissez-vous de cette joie inouïe ; se faire écouter d’une enfant aimée. (Poésie)

 

************************

 

« Le point de vue du bourreau, c’était que l’on ne pouvait trancher une tête en l’absence d’un corps, d’où l’on pût la détacher » (Alice au pays des merveilles)

 

************************

 

le Lièvre de Mars (à Alice) « vous devriez dire ce que vous pensez. »

« Je dis ce que Je pense, s’empressa de répondre Alice ou du moins je pense ce que dis … et c’est la même chose, n’est-ce pas ? »

« Pas du tout la même chose ! protesta le Chat. Tant que vous y êtes, vous pourriez aussi bien dire que « Je vois ce que je mange », c’est la même chose que « Je mange ce que je vois ! »

« Vous pourriez aussi bien dire, renchérit le Lièvre de Mars, que « J’aime ce que l’on me donne », c’est la même chose que « L’on me donne ce que j’aime » ! »

<< Vous pourriez aussi bien dire, ajouta le Loir, qui, semblait-il, parlait tout en dormant, que « Je respire quand je dors », C’est la même chose que « Je dors quand je respire »

....

(dans Alice au Pays des merveilles)

 

************************

 

 

"Quelle drôle de montre" ! remarqua-t-elle.

"Elle indique le jour du mois et elle ne dit pas quelle heure il est !"

" Pourquoi le dirait-elle ? grommela le Chapelier. "Est-ce que votre montre, à vous, vous dit en quelle année nous sommes ? »

" Bien sûr que non, répondit Alice sans le moindre embarras mais c’est parce que l’on reste dans la même année durant un très long laps de temps".

"C’est précisément ce qui se produit dans le cas de ma montre, à moi", dit le Chapelier. 

 

 (dans Alice au Pays des merveilles)

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com