Dictionnaire des Citations , Eric Hazan

L'invention de Paris. Points

L’invention de Paris

Eric Hazan

Points

 

15. Victor Hugo. Les misérables

« Ce n’était pas un village, les maisons étaient trop hautes. Qu’était-ce donc ? C’était un lieu habité où il n’y avait personne, c’était un lieu désert où il y avait quelqu’un : c’était un boulevard de la grande ville, une rue de Paris, plus farouche la nuit, une forêt, plus morne le jour qu’un cimetière. »

***************

 

17. Walter benjamin.

« Il (le flâneur) est devant Notre-Dame-de-Lorette et les semelles de ses chaussures lui rappellent que c’est ici l’endroit où, jadis on attelait le « cheval de renfort » à l’omnibus qui remontait la rue des Martyrs en direction de Montmartre »

***************

 

17. Le découpage de l’administration-quatre-vingts quartiers, quatre par arrondissement… une telle liste d’unités non hiérarchisées, un quadrillage aussi abstrait, n’ont de sens que pour le fisc et la police.

***************

 

19. De la muraille de Philippe Auguste au boulevard périphérique, six enceintes se sont succédé en huit siècles.

***************

 

28. Voltaire :  le centre de la ville, obscur, resserré, hideux, représente le temps de la plus honteuse barbarie.  

***************

 

39. Balzac. « Il (Lucien de Rubempré) fut tiré de ses rêves par le total de la carte (du restaurant Véry) qui lui enleva les cinquante avec lesquels il croyait aller fort loin dans Paris ».

***************

 

50. Henri Heine :  S’il est de règle que l’architecture d’un édifice soit adaptée à destination …. On ne saurait trop s’émerveiller d’un monument qui peut être indifféremment un palais de roi, une chambre des communes, un hôtel de ville, un collège, un manège, une académie, un entrepôt, un tribunal, une caserne, un sépulcre, un temple, un théâtre. En attendant, c’est une Bourse.

***************

 

58. Frochot, préfet de la Seine sous, l’Empire, pouvait se lamenter : « La capitale de la France, ornée de monuments admirables et qui possède tant d’établissements utiles, n’offre à ceux oui la parcourent à pied qu’une voie excessivement pénible, ou même dangereuse, et qui semble avoir été exclusivement destinée au mouvement des voitures ».  

***************

 

62. Pilori. On les (les criminels) y expose pendant trois jours de marché consécutifs, deux heures chaque jour ; et de demi-heure en demi-heure on leur fait faire le tour du pilori où ils sont en face et exposés aux insultes de la populace.

***************

 

104. Une coutume se répand sur les Boulevards des années 1850 – si enracinée depuis dans la vie des Parisiens qu’il est difficile d’imaginer la ville sans elle : les cafés installent des tables en terrasse.

***************

 

138. l‘Échaudé : un échaudé n’est pas un supplicié mais un gâteau triangulaire – et par extension un pâté de maisons comme celui que limite la rue de l ‘Échaudé précisément, avec la rue de Seine et la rue Jacob.

***************

 

142. Les longues parallèles des rues de Lille, de Verneuil et de l‘Université marquent depuis bientôt quatre siècles le tracé des allées du parc de la reine Margot.

***************

 

148. Le mur des fermiers généraux : Faire payer le peuple pour le faire payer davantage… On fera circuler à l’abri de ce rempart, des bataillons d’employés.

***************

 

148.  Le mur des fermiers généraux. Mais ce qui est révoltant pour tous les regards, c’est de voir les antres du fisc métamorphosés en palais à colonnes, qui sont de véritables forteresses. Des figures colossales accompagnent ces monuments.

***************

 

153.Un siècle plus tard, tous ceux qui en ont les moyens cherchent à quitter le centre ancien. Ce qui se dessine alors, c’est la ségrégation entre quartiers résidentiels et quartiers populaires, la formation d’un Paris-Ouest pour les riches.  

***************

 

157. Les plaques de porcelaine où les chiffres se détachent (blanc sur fond bleu d’azur) datent de 1847, et ce sont elles que l’on voit encore sur beaucoup d’immeubles parisiens.

***************

 

223. (le bal) la Grande-Chaumière, (fut) fondée en 1788 par un de ces Anglais qui jouèrent un rôle si important dans la divulgation de la danse champêtre à Paris : la contredanse est la country dance.

***************

 

 

351. « Plutôt une fin effroyable qu’un effroi sans fin » ! tel est le cri que lance le bourgeois, dans un accès de fureur, à sa République parlementaire.

***************

Enfin, le livre qui vous dit tout sur un Paris qu'on ne veut pas montrer, un Paris méconnu, un Paris retrouvé.

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net…. aux adresses suivantes

 

 

Amazon 

Cultura 

Fnac 

Decitre 

La librairie

Price Minister

Les Libraires 

The horse goddess 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com