Dictionnaire de citations

Balthasar Gracian

Ces citations sont tirées du livre "l'Art de la prudence, aux Editions Rivages, Poche". La pagination est celle de l'Edition.

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui ne se voit point est comme s’il n’était point.

 

 


 

****************

13  Sans l’art, le meilleur naturel est en friche.

 

****************

36  Toute supériorité est odieuse ; mais celle d’un sujet sur son prince est toujours folle, ou fatale.

 

****************

72 L’irrésolution est pire que la mauvaise exécution. Les eaux ne se corrompent pas tant quand elles courent que quand elles croupissent.

 

****************

78  Il n’y a rien de plus déplaisant qu’une continuelle plaisanterie. En voulant s’attirer la réputation de galant on perd d’être cru sage.

 

****************

85 L’homme est né barbare, il ne se rachète de la condition des bêtes que par la culture ; plus il est cultivé, plus il devient homme.

 

****************

86  Il y a des miroirs pour le visage, il n’y en a point pour l’esprit.

 

****************

88 Toutes les actions qui se font avec doute sont dangereuses. Il vaudrait mieux s’en abstenir… comme réussirait une entreprise que la crainte condamne dés que l’esprit l’a conçue.


****************

109  Quelques uns honorent leurs tâches, d’autres en sont honorés.


****************

110 Si l’on doit cacher ses passions, l’on doit encore plus cacher ses défauts… si tu n’es pas chaste, dit le proverbe, fait semblant de l’être.

 

****************

112 Les plaintes ruinent le crédit : elles excitent plutôt la passion à nous offenser  que la compassion à nous consoler.

 

****************

113  Ce qui ne se voit est comme s’il n’était point.

 

****************

114  Si la sagesse est toute seule elle passera pour folie.

 

****************

121  Le paradoxe est une preuve d’un esprit peu tempéré et, par conséquent, très opposé à la prudence.

 

****************

123  Il ne faut laisser connaitre ni ce qui mortifie, ni ce qui vivifie, pour faire finir l’un et faire durer l’autre.

 

****************

127 Ne t’approche jamais de qui peut t’éclipser mais bien de ce qui peut te servir de lustre…

 

****************

127 Il est bon de hanter les personnes éminentes pour se faire, mais, quand on est fait, il faut s’accoster de gens médiocres.

****************

130 Les amis doivent être à l’examen du discernement et à l’épreuve de la fortune.


****************

133 Quiconque est prompt à parler est toujours sur le point d’être vaincu et convaincu.

 

****************

144         Il ne faut se populariser avec personne ; point avec ses supérieurs, cause du danger, point avec ses inférieurs à cause de l’indécence.

 

****************

145 Les choses que l’on veut faire ne se doivent pas dire et celles qui sont bonnes à dire ne sont pas bonnes à faire.


****************

147 Il est bon de ne pas se faire une si haute idée des gens que l’on ne devienne timide devant eux.

 

****************

151         Faire soi-même tout ce qui est agréable et par autrui tout ce qui est odieux.

 

****************

151 Il en est du vulgaire comme des chiens, faute de connaître la cause de son mal, il porte sa rage sur l’instrument.


****************

155 C’est adresse que de viser un peu plus haut pour mieux adresser son coup, mais il ne faut pas tirer si haut que l’on en vienne à manquer dès le premier coup.

 

****************

167 La lenteur à croire est un vomitif qui fait sortir les secrets.

 

****************

168 Il est très ordinaire, après une sottise faite, d’en faire quatre autres pour la rhabiller.


****************

172 Il vaut mieux être respecté comme sage que craint comme trop pénétrant.

 

****************

185         Avant que de commencer, il faut savoir jusqu’où peut aller la force d’esprit de celui avec qui l’on veut plaisanter.

 

****************

185 Les meilleures vérités sont toujours venues des railleries.


****************

189 Une excuse anticipée réveille un mécontentement qui dormait.


****************

191 Quiconque ne trouvera personne méchant, ne trouvera personne bon.

****************

193         Il ne faut réveiller le malheur quand il dort.

 

****************

194 Quiconque donne beaucoup, ne donne pas mais il vend…pour perdre beaucoup d’amis, il n’y a qu’à les obliger à l’excès : faute de pouvoir payer, ils se retirent et, obligés, ils deviennent ennemis.


****************

197 L’ami se réserve toujours quelque secret et le fils même cache quelque chose à son père.

 

****************

198 Les choses qu’il vaudrait mieux oublier sont celles dont on se souvient le mieux. Dans tout ce qui doit faire de la peine, elle (la mémoire) est prodigue, et dans tout ce qui pourrait donner du plaisir, elle est stérile.

 

****************

206 Celui qui est tenu pour fou en public, ne sera pas tenu pour sage en particulier.

 

****************

208  Quiconque fait le singulier demeure seul.

 

****************

215 Et quoiqu’il ne faille pas être trop craint, il n’est pas bon d’être trop aimé.

 

****************

237 La confidence du Prince n’est pas une faveur mais un impôt. Plusieurs cassent leur miroir à cause qu’il leur montre leur laideur.

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr