Fatou Diome

*******************

                Peut-être avait-elle flairé qu’un vis-à-vis avec sa propre ombre pouvait s’avérer aussi redoutable qu’un tête à tête avec un loup-garou. (Celles qui attendent p13)

*******************

                Les mots absents laissent toujours des trous dans la peau.(Celles qui attendent p21)

*******************

                N’en déplaise aux voyageurs, ceux qui restent, ceux qui restent sont obligés de les tuer, symboliquement, pour survivre à l’abandon. Partir, c’est mourir au présent de ceux qui demeurent.(Celles qui attendent p195)

*******************

                Quand on se croit mort, c’est qu’on n’est pas encore mort.(Celles qui attendent p242)

*******************

                Il arrive que le pansement rouvre la plaie, de sorte que la consolation attendue devienne aussi dure à supporter que la peine qu’elle avait pour mission d’alléger. (Celles qui attendent   p257)

*******************

                Dans les rêves d’enfant, l’Atlantique n’est qu’un immense verre de diabolo menthe. (Celles qui attendent p265)

*******************

                Ceux qui nous oublient, nous assassinent. (Celles qui attendent p266)

*******************

                On peine à l’admettre, mais les amitiés vieillissent à l’instar de nos veines. (Celles qui attendent p278)

******************

                La véritable éternité, c’est un bref instant volé à la vacuité du quotidien, où, soudain, une intense beauté se concentre et s’ancre si profondément en nous que le temps à venir ne peut en éroder le souvenir. (Celles qui attendent p284)

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com