François-René de Chateaubriand

On admire ce qui crée, on estime à peine ce qui conserve. Cf. Pensées et premiers poèmes

 

******************

Si on vous donne un soufflet, rendez en quatre, n’importe la joue. Cf. Pensées et premiers poèmes


******************

 

Campos ubi Troja fuit .

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

Je préfère mon nom à mon titre. 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

On voit dans les anciennes familles nobles une quantité de cadets; on les suit deux ou trois générations, puis ils disparaissent, redescendus à la charrue ou aborbés par les classes ouvrières... (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Il donnait tout ce qu'il avait et mourut insolvable. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Toute notre vie se passe à errer autour de notre tombe. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Avez-vous entendu tomber l'Empire? Non: rien n'a troublé le repos de ces lieux. L'Empire s'est abîmé pourtant. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Image des honneurs de l'homme : quelques grains d'encens devant un cercueil! (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

Le suprême bon ton était d'être américain à la ville, Anglais à la cour, Prussien à l'armée; d'être tout excepté Français. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Je ne connais rien de plus servile, de plus méprisable, de plus lâche, de plus borné qu'un terroriste. 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

Il y a des gens qui visitent des jardins et des jets d'eau, au milieu du renversement des empires. 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

Les patriciens commencèrent la Révolution, les plébéiens l'achevèrent.

Cf. Mémoires d’outre tombe


Ce fut une esclave qui m'accueillit sur la terre de la liberté.  

Cf. Mémoires d’outre tombe


Il y avait de la douceur à pleurer sur des maux qui n'ont été pleuré de personne.

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

Toutes les âmes n'ont pas une égale aptitude au bonheur comme toutes les terres ne portent pas également les moissons.

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

J'ai laissé des songes partout où j'ai traîné ma vie. 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

Les lacs du canada ne présentent que la nudité de leurs eaux laquelle va rejoindre une terre dévêtue: solitudes qui séparent d'autres solitudes. Des rivages sans habitants regardent des mers sans vaisseaux; vous descendez des flots déserts sur des grèves désertes. 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

Ces béats de philanthropie faisaient couper le cou à leurs voisins avec une extrême sensibilité, pour le plus grand bonheur de l'espèce humaine. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

 

Car le peuple souverain étant partout, quand il devient tyran, le tyran est partout; c'est la présence universelle d'un universel Tibère. Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

Danton....disait "nous ne jugerons pas le roi nous le tuerons" il disait aussi : ces prêtres, ces

Nobles ne sont point coupables, mais il faut qu'ils meurent, parce qu'ils sont hors de place entravent le mouvement des choses et gênent l'avenir." 

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

 

Les souvenirs vieillissent et s'effacent comme les espérances.  

Cf. Mémoires d’outre tombe

 

*******************

Il avait l'air d'une âme qui aurait rencontré un corps, et qui s'en tirait comme elle pouvait. (Mémoires d’outre tombe)

 

*******************

(Sur Byron) seulement, la vie du poète anglais a été mêlée à de moins grands événements que moi. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

(Sur Byron) il ne faut pas demander à la lyre ce qu'elle pense mais ce qu'elle chante. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

J'abordai la France avec le siècle. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Il suffit de tenir bon dans la vie pour que les illégimités deviennent des légitimités. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

N'importe! C'était quelqu'un qui tombait, cela fait toujours plaisir. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Un malheur me vint enfin occuper: c'est une ressource sur laquelle on peut toujours compter. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Il est cependant des paroles qui ne devraient servir qu'une fois: on les profane en les répétant. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Le seul (tombeau) qui n'aura rien à rendre au dernier jour... (Celui du Christ) (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Telle est la faiblesse humaine, que le talent, le génie, la vertu même peuvent quelquefois franchir les bornes du devoir (sur Chénier) (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

« Qui sert bien son pays n'a point besoin d'aïeux », citation par chateaubriand(Mémoires d’outre tombe)

 

********************

La gloire d'un homme ne remonte pas elle descend. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

 

Quand un homme est devenu fameux on lui compose des antécédents. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Napoléon (in les mémoires d'outre tombe): la discipline se rétablit tous les jours mais il faut souvent fusiller... (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Sur napoléon (in les mémoires.) Jamais maître plus éclatant n'est sorti de la proposition d'un esclave plus obscur. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Thucydide in les mémoires, sur la foule athénienne..."Regardeurs de discours et auditeurs d'action"(Mémoires d’outre tombe)

 

********************

Ce n'est pas tout de naître, pour un grand homme: il faut mourir. (Mémoires d’outre tombe)

 

********************

J'ai souvent mené en main, avec une bride d'or de vieilles rosses de souvenirs qui ne pouvaient se tenir debout, et que je prenais pour de jeunes et fringantes espérances .(Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Sur louis XVIII Le banni sans soldats se trouvait au bout de toutes les batailles qu'il n'avait pas livrées. Louis XVIII était la légitimité incarnée; elle a cessé d'étre visible quand il a disparu. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Sur louis XVIII réfugié à Gand pendant les 100 jours. La légitimité gisait au dépôt comme un vieux fourgon brisé. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

J'entre mal dans la circulation en pièce de monnaie courante (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Parmi les vieux, brillait le vainqueur de Waterloo qui promenait sa gloire comme un piège à femme tendu à travers les quadrilles. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Lèvres contractées en dédain de l'espèce humaine; cœur ennuyé, byronien, noyé dans le dégoût et le mystère de l’être. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Cette déification (la statue de Napoléon par Canova dans le manoir de Wellington) semble plutôt l'œuvre de la vanité d'un concierge plutôt que de l'honneur d'un guerrier.

Général, vous n'avez point vaincu Napoléon à Waterloo vous avez seulement faussé le dernier anneau d'un destin déjà brisé. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Il suffit de vivre pour retrouver ces débris d'un siècle jetés sur le rivage d'un autre siècle. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Lorsqu’on regarde ou qu'on écoute sa vie passée, on croit voir sur une mer déserte la trace d'un vaisseau qui a disparu ; on croit entendre les glas d'une cloche dont n'aperçoit point la vieille tour. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Je suis malheureusement né : les blessures qu’on me fait ne se ferment jamais. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Souvent en arrachant un brin d’herbe on fait crouler une grande ruine. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Mais le ciel fait rarement naître ensemble l’homme qui peut et l’homme qui veut. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

On s’endort au bruit des royaumes tombés pendant la nuit, et que l’on balaye chaque matin devant sa porte. (Mémoires d’outre tombe)

 

 

**********************

Montaigne a dit que les hommes vont béant aux choses futures : j’ai la manie de béer aux choses passées. (Mémoires d’outre tombe)

 

*********************

Un intérêt nouveau se répandit sur madame Récamier : elle quitta la société sans se plaindre, et sembla faite pour la solitude comme pour le monde. Ses amis lui restèrent, « et cette fois, a dit M.Ballanche , la fortune se retira seule ». (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Peut-être est-il des climats dangereux à la vertu par leur extrême volupté. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Je ne trouvais rien à dire à Dieu, et le diable me poussait à rire. (Mémoires d’outre tombe)

(sur Byron) Qu’il attende l’avenir. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

….cette expression de foi, remarquable dans les ouvrages des peintres qui précèdent la Renaissance, ne vient point de ce que les personnages sont posés carrément et immobiles comme des sphinx mais de que le peintre croyait comme son siècle. C’est sa pensée non sa peinture qui est religieuse.(Mémoires d’outre tombe)

 

************************

Quelle idée Montaigne se faisait il donc de l’ancienne Rome, s’il regardait Saint-Pierre comme un nid de moineaux suspendu aux parois du Colysée ? (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

Prétendre civiliser la Turquie en lui donnant des bateaux à vapeur et des chemins de fer, en disciplinant ses armées, en lui apprenant à manœuvrer ses flottes, ce n’est pas étendre la civilisation en Orient, c’est introduire la barbarie en Occident : des Ibrahim futurs pourront amener l’avenir au temps de Charles –Martel. (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

La civilisation est montée à son plus haut point, mais civilisation matérielle, inféconde, qui ne peut rien produire, car on ne saurait donner la vie que par la morale, on n’arrive à la création des peuples que par les routes du ciel. (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

La tendresse que l’on montre à une fille que l’on a déshonorée lui sert peu. (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

Ils n’étaient plus ces temps où Catherine de Médicis sollicitait du Turc l’investiture de la principauté d’Alger pour Henri III, non encore roi de Pologne ! (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

L’ambition dont on n’a pas les talents est un crime. (Mémoires d’outre tombe)

************************

Une révolution est un jubilé ; elle absout de tous les crimes, en en permettant de plus grands. (Mémoires d’outre tombe)

 

************************

Une aristocratie ancienne et opulente, ayant l’habitude des affaires, n’a qu’un moyen de garder le pouvoir quand il lui échappe : c’est de passer du Capitole au Forum, et de se placer à la tête du nouveau mouvement, moins qu’elle ne se croie encore assez forte pour risque la guerre civile. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Rien n’est grand aujourd’hui, parce que rien n’est haut. (Mémoires d’outre tombe)

Vous avez encore l’instinct révolutionnaire, mais vous n’en avez plus l’énergie ; vous voudriez faire le mal, mais le courage vous manque au cœur et la force au bras, vous verriez encore massacrer, mais vous ne mettriez plus la main à la besogne. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Dieu ne parait pas plus grand du sommet de la montagne que du fond de la vallée. Si pour devenir un homme robuste, un saint, un génie supérieur, il ne s’agissait que de planer sur les nuages, pourquoi tant de malades, de mécréants et d’imbéciles ne se donnent-ils pas la peine de grimper au Simplon ? (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

En définitive, c’est la jeunesse de la vie, ce sont les personnes qui font les beaux sites. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

J’éteindrai la lampe et Lugano rentrera dans la nuit. (Mémoires d’outre tombe)

 

***********************

Les impérialistes (bonapartistes) au contraire ont une fausse apparence de jeunesse, ils veulent être ingambes et ils sont aux Invalides, ils ne sont pas antiques comme les légitimistes, ils ne sont que vieillis comme une mode passée… (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Je suis bon comme un condamné qui prodigue ce qui ne lui servira plus dans une heure. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

N’ayant plus d’avenir, je n’ai plus de songes. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Sur monsieur de Blacas ; « en conversation il est raisonnable : il est toujours de votre avis. » (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Pour mourir beau, il faut mourir jeune. (Mémoires d’outre tombe)

 

**********************

Vous qui aimez la gloire, soignez votre tombeau ; couchez vous y bien ; tachez d’y faire bonne figure, car vous y resterez. (Mémoires d’outre tombe)

 

*********************

Heure de la mélancolie, la religion s’éveille et l’amour s’endort ! (Mémoires d’outre tombe)

 

*********************

Toujours regretter ce qu’il a perdu, toujours s’égarer dans les souvenirs, toujours marcher vers la tombe en pleurant et s’isolant : c’est l’homme. (Mémoires d’outre tombe)

 

*********************

Monsieur de la Fayette n’avait qu’une seule idée, et heureusement pour lui elle était celle du siècle. (Mémoires d’outre tombe)

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com