Dictionnaire des citations

Cardinal Mazarin, le bréviaire des politiciens

Cardinal Mazarin

Bréviaires des politiciens

Arléa editeur

 

19. Prends garde, au demeurant, que jamais ta curiosité ne dépasse la limite de ces cils.

 

*****************

20. C’est ainsi qu’on voit souvent des prédicateurs fustiger avec la plus grande véhémence les vices qui les avilissent eux-mêmes.

 

*****************

20. La divine Providence a voulu que nous fussions prompts à oublier nos mensonges.  

 

*****************

21. Il est vrai que plaisanterie et badinage recèlent toujours un fond de vérité.

 

*****************

24. Un vrai soldat ne porte pas d’armes ouvragées trop délicatement.

 

*****************

25. Méfie-toi des hommes de petite taille : ils sont butés et arrogants.

 

*****************

34. N’achète non plus jamais rien à un ami : s’il en demande un prix trop élevé, tu seras floué, si le prix est trop bas, c’est lui qui sera floué. Dans les deux cas, votre amitié s’en ressentira.

 

*****************

36. Les serviteurs de celui dont tu recherches l’amitié, traite-les en amis. Tu pourras les acheter plus facilement si tu as besoin un jour qu’ils trahissent leur maître.

 

*****************

43. Ne t’embarrasse jamais personnellement d’affaires médiocres : laisse-les à tes subordonnés, et n’en parle pas.   

 

*****************

43. Que personne n’assiste à ton lever, à ton coucher, ni à tes repas.

 

*****************

47. Ne sois pas avare des faveurs qui ne te coûtent rien.

 

*****************

48. Evite de revenir sur les décisions de ceux qui t’ont précédé.

 

*****************

49. Aborde les grands avec prudence, car ils se figurent facilement qu’on essaie de les manipuler.

 

*****************

51. De temps en temps, il n’est pas mauvais de faire sentir à ses subordonnés qu’on noue une ombre de suspicion à leur endroit.

 

*****************

57. S’il te faut punir quelqu’un, fais-en sorte qu’il se reconnaisse lui-même coupable.

 

*****************

57. Si tu décides de te venger, fais-le par l’intermédiaire d’un tiers, ou agis dans le plus grand secret.

 

*****************

65. Fais grand cas des dons que ru reçois, si petits soient-ils.  Parles-en comme de cadeaux magnifiques, surtout si c’est ton maître qui les a faits.

 

*****************

67. Si quelqu’un t’engage à le suivre dans une entreprise, fais-en sorte que les risques les plus grands soient pour lui.

 

*****************

86. Si tu fais un pari avec quelqu’un sur le succès d’une entreprise, parie avec un autre sur son échec : tu seras sûr de ne rien perdre.

 

*****************

89. N’oublie jamais que la prudence exige de ne pas s’attaquer à plusieurs ennemis à la fois.

 

*****************

99. Ne condamne pas les gens de haute naissance à des peines déshonorantes.

 

*****************

100. Les gens ont toujours peine à croire ce qui sort trop de l’ordinaire.

 

*****************

106. Si ce sont des jeunes gens que tu veux mettre hors d’état de te nuire, fais-en des efféminés en amollissant leur caractère par la pratique de la peinture, de la musique, de la sculpture, Donne-leur pour précepteurs des gens sans moralité…

 

*****************

106. Aux désespérés, procure des serviteurs lugubres pessimistes, qui aggraveront leur mal, entoure les paresseux de bons à rien …

 

*****************

107. Ne te mets Jamais au lit sans avoir d’abord inspecté les alentours. De même, sois très prudent avant de manger.

 

*****************

108. Ne voyage qu’avec des compagnons de confiance, et, même ainsi, fais en sorte qu’ils te précèdent plutôt que de te suivre.  

 

*****************

109. Pour les reproches, le moment le mieux choisi est celui où ton homme vient s’incliner devant toi, ne s’attendant qu’à des compliments.

 

*****************

121. Agis avec tes amis comme s’ils devaient devenir un jour tes ennemis.

 

*****************

121. Dans une communauté d’intérêts, il y a danger dès qu’un membre devient trop puissant.

 

*****************

122. Méfie-toi de tout ce vers quoi t’entraînent tes sentiments.    

 

*****************

123. Cinq conseils

1. Simule.

2. Dissimule.

3. Ne te fie à personne.

4. Dis du bien de tout le monde.

5. Prévois avant d’agir.

 

*****************

124. Les amis n’existent pas. Il n’y a que des gens qui feignent l’amitié.

 

*****************

***********

 

 

 

 

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com