Dictionnaire des Citations

Gérard Genette

  in ÉPILOGUE Seuil

16. tout a une fin, même les suites.

*************

29. La mémoire pratique volontiers l’art (mineur)  de faire pas grand-chose avec presque rien.

*************

34. On sait bien, au moins depuis Bergson, que le langage articulé ne peut guère décrire le temps qu’en termes d’espace…

*************

35. Je ne savais trop ce qu’on pouvait entendre par le mot « avenir ». J’en dois à Talleyrand une définition prudente, quoique cynique, dont je vais désormais me contenter : « c’est la semaine prochaine » ; au-delà, c’est l’inconnu.

*************

35. le passé, c’est beaucoup plus que la semaine dernière, parce que, sauf amnésie rétrograde, nous en savons bien plus sur hier, et surtout avant-hier, que sur demain ou après-demain, et ce savoir, souvent et même parfois, pèse lourd …le temps … ne pratique pas la symétrie.

*************

36. Quelque proche ou lointain qu’en soit le terme, nous ne pouvons vivre sans cette immesurable frange de futur qui nous sépare du néant final.

*************

70.  on me prête parfois, bien à tort, une sérénité qui n’est rien d’autre qu’une temporisation perceptive involontaire et toute provisoire.

*************

73. «  J’éprouve parfois un sentiment de presbytie mémorielle : sur certaines choses, comme on dit ailleurs, je « manque de recul».

*************

73. Chateaubriand avoue quelque part que chez lui « les fictions prennent avec le temps un caractère de réalité qui les métamorphose ».

*************

74. Chateaubriand : « Les souvenirs qui se réveillent dans ma mémoire rn’ accablent de leur force et de leur multitude : et pourtant, que sont-ils pour le reste du monde ? » Ma propre mnémoscopie, vite mnémographie ne me conduit pas encore à de telles extrémités physiques, mais je m’applique sans réserve le scepticisme de l’interrogation finale. En même temps, si l’on se posait toujours cette question, on n’écrirait plus jamais une ligne.

*************

82. Stendhal : l’amour : «  la plus grande des affaires ou plutôt la seule »

*************

83. Stendhal : « L’on dirait que par une étrange bizarrerie du cœur la femme aimée communique plus de charme qu’elle n’en a elle-même ».

*************

83. Stendhal : « Rien n’est motivé dans l’amour »

*************

88. On définissait autrefois le « langage poétique » par son ambiguïté, et plus précisément par son caractère de « semi-opacité » Cette définition me semble toujours valide, et d’application plus vaste. C’est en fait le cas de tout énoncé oral ou écrit, qu’on peut toujours, dit à peu près Sartre, considérer pour lui-même (dans sa forme) ou pour ce qu’il énonce et qui n’est pas lui : «hésitation prolongée, disait déjà Valéry, entre le son et le sens».

*************

91. ….en peinture, où un cruchon de Chardin ou une asperge de Manet transfigurent l’objet. Le portrait de monsieur Bertin n’est pas monsieur Bertin. Magritte (mais ce pourrait être Duchamp) a tout dit en inscrivant sous une image très ( ressemblante» son fameux n’est pas une pipe »

*************

95. Bizarre comme la privation d’un manque, qui (moins par moins égale plus) devrait produire un (trop- )plein, peut au contraire provoquer un nouveau vide, aussi sensible mais de tout autre sorte, étrange euphorie zen d’une sérénité à peine assombrie du léger voile d’une nouvelle crainte : « Pourvu que ça dure.» Mais ça ne dure jamais longtemps.

*************

95. « Ne pas élever d’obstacle entre l’occasion et moi.» Cette règle de vie, que se donne quelque part Talleyrand, et qu’on pourrait qualifier, au meilleur sens du terme, d’opportuniste, n’est pas si facile à observer…

*************

96. L’occasion est une offre du temps, et l’obstination, comme l’impatience, est une maladie infantile de l’audace.

*************

104. le véritable héros de l’Éducation n’est pas le fort indécis Frédéric Moreau, mais bien le point-virgule ;

*************

113. Comme le constatait sarcastiquement François Furet, les partis communistes auront été la plus grande machine à produire d’anciens adhérents, ce qui ne les empêche pas d’avoir été en même temps pour quelques-uns d’entre nous (même source) un ( bon investissement de travail », et pour d’autres (en Italie, surtout) une bonne préparation à la discipline et à I ‘exercice parfois cynique du pouvoir…

*************

116. Un honnête homme ne doit certes jamais, tût-ce de dos, dévisager une (honnête) femme, mais peut-il éviter de l’envisager ?

*************

117. Valéry, sauf erreur, disait plus sagement : « Tantôt je pense, tantôt je suis ».

*************

124. II ne faut pas sous-estimer les heureux effets de la par un journaliste, déclare fièrement : «j’ai eu douze petits-enfants, et aucun n’a été assassiné.» Belle marque de confiance : elle ne dit pas «encore»

*************

148. «  pour plaire à tout le monde,  il faut être louis d’or. »

*************

159.   … mais on ne peut pas sans contradiction se vouloir léger : on l’est rarement quand on le devrait, parfois quand il ne le faudrait pas, jamais quand on le voudrait.

*************

176. Vauvenargues,  « La patience est l’art d’espérer »

*************

185 Je ne sais plus à quel ministre on a prêté, pendant une sévère vague de froid, ce conseil paternel – ou plutôt, je crois, maternel : « Par ce temps, je conseille aux SDF de rester chez eux»

*************

186.  la collection « Folio… Mentionne, à la fin de son édition de l’Iliade : « Du même auteur, dans la même collection : l’Odyssée.»

*************

192. «  faites entrer l’imprévu »

*************

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com