Dictionnaire des citations

Jacques Lacarrière, in "Dictionnaire amoureux de la Mythologie"

 

La pagination suit celle l'Edition du Dictionnaire Amoureux chez Plon.

 

17 ... dans l’Iliade, on donne souvent à Zeus l’épithète de « lanceur de tonnerre ». Mais il est aussi protecteur des bœufs, « faiseur de pluie ». A Olympie, il était même « chasseur de mouches ».

********************

18. Atê (la nécessité) est l‘une des rares divinités à qui les Grecs n’ont pas donné de forme humaine.

********************

26. En grec, « être enthousiasmé» signifie, littéralement, «avoir un Dieu en soi ».

********************

35. Narcisse.... voué dès sa naissance au monde aquatique. Il était fils d’une rivière et d’un fleuve, le Céphise.

********************

39.... Le sang de la déesse coula : depuis ce jour, les roses sont roses ou rouges car, avant, toutes étaient blanches…. Les anémones ont la couleur du sang d’Adonis et la fragilité éphémère de sa vie s’effeuillent au moindre souffle.

********************

39. … Il existait au cœur de chaque temple un lieu secret, interdit au profane, un lieu où la divinité était censée résider et se manifester, un lieu inapprochable, donc, en raison de l’énergie divine qui en émanait et que seuls fréquentaient le grand-prêtre et la grande-prêtresse. Ce lieu portait le beau nom d’adyton, autrement dit l‘impénétrable.

********************

49. Il fallait un certain courage, même au temps de Sophocle, pour montrer sur une scène un simple soldat comme Teucros (et qui plus est bâtard, fils d’une mère esclave) s’opposant ouvertement aux décisions des deux plus hauts chefs de l‘armée. 

********************

50. Réflexion d’Ajax sur le Temps (tiré de Sophocle) : "Le Temps qui coule. Inépuisable, inexorable, le Temps bouleverse toutes choses : il dévoile ce qui restait caché, il cache ce qui s’était montré. Il rend possible l’impossible, il ébranle l’inébranlable".

********************

50. Le vieux proverbe est vrai qui dit : « Le don d’un ennemi n’est pas un don, il apporte le mal.»

********************

53. Le mot ange qui vient du grec angelos signifie au sens propre un messager.

********************

64. Dieu violent, colérique, buté, Arès fut pourtant l’amant très discret d’Aphrodite dont il eut une fille Harmonie. Harmonie, fille de l’Amour et de la Guerre.

********************

97. Le Soleil aperçut une jeune fille du nom de Leucothoé, dont il tomba si amoureux qu’il ne pouvait se résigner à quitter le ciel. Jamais les jours ne furent plus longs qu’à cette époque, jamais l’aube ne se leva si tôt.

********************

109. «Dionysos était le fils de Zeus et de Perséphone, la déesse des Enfers. Un Jour que le dieu s’était rendu dans le pays des morts pour visiter sa mère, les Titans s’emparèrent de lui, le démembrèrent, le dévorèrent. Zeus, alors, les foudroya et de la cendre et de la cendre des Titans naquirent les hommes. Chaque homme possède ainsi en lui une parcelle de Dionysos : quand l’univers aura pris fin et que tous les hommes auront rejoint le royaume de l’au-delà, ces millions de parcelles seront réunies et Dionysos ressuscitera tout entier. …. »

********************

129. Dédale est un homme astucieux capable de trouver une issue à des situations sans issue, à des apories comme disaient les Grecs, c’est-à-dire des impasses.

********************

144. Le déluge se répand alors Sur la terre…Tous les hommes disparaissent, à l’exception d’un couple qui, averti par Prométhée, disent les uns, par pur hasard disent les autres, a construit une barque. Ce couple, c’est Deucalion et sa femme Pyrrha. …Zeus, en voyant ces deux survivants, décide de leur faire grâce et de régénérer, à partir d’eux, le genre humain. Ils n’auront qu’à jeter des pierres derrière eux, pierres qui deviendront des hommes et des femmes …

********************

154. En Thrace, par exemple… le roi Lycurgue voulut détruire la vigne, cette plante aux pouvoirs maléfiques mais, frappé de folie par le Dyonisos, se trancha une jambe au lieu du pied de vigne.

********************

189. Apollon lui ayant dit qu’il exaucerait son premier vœu. La sibylle lui demanda de vivre très longtemps. Mais comme elle oublia de demander en même temps une éternelle jeunesse, elle se mit à vieillir indéfiniment, devenant chaque année plus rabougrie, plus desséchée.

********************

227. Le pays des morts, par nature, s’emplit toujours et ne se vide jamais.

********************

228.... ce royaume (des morts) était entouré de quatre fleuves infernaux - le Styx, L’Achéron, le Cocyte et le Pyriphlégéton - qui le cernaient de leurs neuf méandres.

********************

230. Les âmes parcourent ce monde inconsistant, légères, soumises au moindre souffle et les Grecs croyaient retrouver ce frissonnement des âmes déplacées par le vent de la mort dans le frémissement des fleurs d’asphodèle qui éclosent à l’automne.

********************

317. Hélène, la plus célèbre des Spartiates, ne s’était-elle pas changée en oie dit une légende, pour fuir l’empressement de Zeus, et celui-ci ne s’était-il pas changé en cygne pour l’étreindre ?

********************

317. Léda accoucha de (Zeus) deux jumeaux, Castor et Pollux, et de deux jumelles, Hélène et Clytemnestre.

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com