Paul Valéry, Tel Quel

 Pagination de l'édition "folio"

 

 

19      Un livre n’est après tout qu’un extrait du monologue de son auteur. L’homme ou l’âme se parle : l’auteur choisit dans ce discours.

 

******************

31      Ce que l’on écrit en se jouant, un autre le lit avec tension et passion. Ce que l’on écrit avec tension et passion, un autre le lit en se jouant

 

******************

35      Que si le moi est haïssable, aimer son prochain comme soi-même devient une atroce ironie.

 

******************

39      Tout ce que l’on dit de nous est faux, mais pas plus faux que ce que nous en pensons- Mais d’un autre faux.

 

******************

46      L’esprit clair fait comprendre ce qu’il ne comprend pas

 

******************

57      Que de choses il faut ignorer pour agir

 

******************

60      Un homme tirait au sort toutes ses décisions. il ne lui arriva pas plus de mal qu’aux autres qui réfléchissent

 

******************

60      La pensée ne peut se prévoir elle-même, quoiqu’elle puisse prévoir ses retours -et son développement. Mais ces développements ne sont déjà presque plus elle.

 

******************

64      Les bêtises qu'il a faites et les bêtises qu'il n'a pas faites se partagent les regrets de l'homme. Le manque à gagner lui est souvent plus amer que la perte

 

******************

68      Une morale sans déchirements, sans périls, sans troubles, sans remords, sans nausées cela n'a pas de saveur.

 

******************

71      Faire le bien en homme qui peut faire le mal

 

******************

79      L’amour est en puissance de haine.

 

******************

80      Ce qu'on aime inspire- être aimé, c'est inspirer, rendre quelqu'un inventif...

 

******************

102    Que de grandes choses ne seraient sans une faiblesse qui les inspire. O vanité, mère mesquine des grandes choses !

 

******************

102    Ce qui nous force à mentir, est fréquemment le sentiment que nous avons de l’impossibilité chez les autres qu’ils comprennent entièrement notre action.

 

******************

102    Même le mensonge le plus compliqué est plus simple que le vrai

 

******************

112    Ce qui a été cru par tous, et toujours, et partout, a toutes les chances d’être faux.

 

******************

127    Les pensées, les émotions toutes nues sont aussi faibles que les hommes tout nus.

 

******************

131    La poésie n’est que la littérature réduite à l’essentiel de son principe actif

 

******************

138    Une chose réussie est une transformation d’une chose manquée. Donc une chose manquée n’est manquée que par abandon.

 

******************

140    Si l’on se représentait toutes les recherches que suppose la création ou l’adoption d’une forme, on ne l’opposerait jamais bêtement au fond

 

******************

144    Un non-sens peut avoir une résonnance magnifique : … Hugo « un affreux soleil noir d’où rayonne la nuit… »

 

******************

152    L’œuvre dure en tant qu’elle est capable de paraître tout autre que son auteur l’avait faite.

 

******************

169    Amours, joies, angoisses, tous les sentiments m’épouvantent ou m’ennuient…

 

******************

174    Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par les moyens.

 

******************

221    Tout ce qui vient des dieux met des enfers dans l'homme.

 

******************

241    L’humanité s'en tirera comme elle pourra. L'inhumanité a peut-être un bel avenir.

 

******************

242    La politesse c'est l'indifférence organisée. Le sourire est un système. Les égards sont des prévisions

******************

258    Le plaisir ou l'ennui causé à un lecteur de 1912 par un livre écrit en 1612 est presque un pur hasard.

******************

277    Je suis un honnête homme, dit-il. C'est á dire que j'approuve la plupart de mes actions

 

******************

284    Ce que l'on regrette de la vie, c'est ce qu'elle n'a pas donné - et jamais n'aurait donné. Apaise-toi

 

******************

325    Et pour ta punition, tu feras de très belles choses.

 

******************

Voici ce qu'un Dieu, qui n'est pas du tout Jéhovah, dit véritablement à l'homme après la faute.

 

******************

326    Celui qui vient d'achever une œuvre tend a se changer en celui capable de faire cette œuvre. Il réagit à la vue de son œuvre par la production en lui de l'auteur- et cet auteur est fiction.

 

******************

333    Les mauvais vers sont faits de bonnes intentions

 

******************

338    Le beau exige peut-être l'imitation servile de ce qui est indéfinissable dans les choses

 

******************

386    Je ne vois pas l’intérêt qu’il y a à pleurer.  Sinon le plaisir même de pleurer.

 

******************

452    Aimer, être troublé par une possibilité.

 

******************

462    L’homme ne s’est élevé qu’en se déguisant.

 

******************

 

474    Ne pouvoir se passer de n’être satisfait d’aucune solution, -cela existe : il y a des hommes dont c’est la vie et le bonheur. Ils ont donc instinctivement créé toutes les questions insolubles, -les questions pour penseurs seuls…

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion et Le retour de l'Empire allemand. 

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@orange.fr