Michael Ackerman, Watermark

C’est chez Camera Obscura .

Une des meilleures galeries parisiennes dans le domaine de la photo. On y expose, Michael Ackerman jusqu’au 27 juillet.

 

Michael Ackerman est un des tout premiers photographes dont j’ai acquis la production. Discutant avec lui, je ne pus m’empêcher de lui dire toute l’admiration que j’éprouvais pour ses œuvres : « poser une de vos photos sur un mur, c’est y installer un problème et non une solution ». C’est ainsi que j’avais résumé ce que je percevais de profondeur, de force et de dureté dans son œuvre.

 

J’avais été fasciné par sa capacité à manœuvrer l’argentique en poudroiements tragiques de noirs, de gris et de blancs.

 

Ce don, est là, toujours, et il est bien mis en valeur par la galerie où il vient d’installer ses épreuves. Une différence cependant avec l’exposition que la Maison Européenne de la Photographie avait proposée, voici plus de 6 ans : l’œuvre que nous propose Camera Obscura est beaucoup plus intime, personnelle, plus attendrie aussi.

 

Ce sont souvent de petits, tout petits formats, bruts, à peine sortis du processus de tirage auquel il s’attache personnellement. Des images à peine formées, comme celles sorties d’un rêve où d’une pensée. On les dirait arrachées à un album de famille, les bords comme déchirés, mal coupés de coups de ciseaux maladroits.

 

Ce ne sont pas les gris nets d’un poudroiement de grains « argentiques », ce sont des effacements, des brouillards où les fameux grains viennent fragiliser l’image, la rendre lointaine et floue. C’est un autre moment dans la création d’Ackerman. Plus intime, photos d’enfants, de mères, mais aussi de villes à l’auge et de villages comme s’ils sortaient de l’hiver.

 

Une belle exposition à voir. 

 

Les monnaies cryptées, les coins, les tokens: un livre pour éviter les erreurs d'investissement et les escroqueries

 

Il vous suffira de tendre la main, vers les librairies du net et

chez Arnaud Franel

 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières", "le crédit à moyen et long terme" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com