Photographie Albanaise

Maison européenne de la photographie, 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris

 

 

A voir absolument. Pour le talent de générations de photographes qui officient pendant prés d’un siècle dans un contexte très formaliste, fonds peints et sellettes, podium et colonnes antiques, paysages d’opérette, même lorsque les progrès techniques aidant, ils photographiaient en extérieur. Mais aussi pour l’étonnant document qu’ils ont laissé derrière eux.

 

J’ai aimé cette étonnante photo d’une « catholique en costume traditionnel », c'est-à-dire en Gurka ! Et cette autre où une « catholique » peut-être issue des montagnes du nord porte un foulard dissimulant son visage « à la musulmane ». Et cette photo enfin d’une « musulmane » en costume traditionnel, totalement dévoilée. Elles parlent aussi de nos souvenirs, de nos images de l’Orient, de la Sublime porte. Femmes et hommes habillés en pantalon bouffant comme dans les images d’Epinal d’une Turquie traditionnelle.

 

Passionnantes  photos d’un monde aussi qui va sereinement vers sa fin. Photos d’une même famille, l’ancêtre avec sa jupe « à la grecque » et son arsenal autour du ventre, le fils qui associe une veste moderne et des pantalons traditionnels, les petits-enfants, en costume trois pièces, « à l’occidentale » avec montres dans les goussets.  Au même moment, les costumes traditionnels continuent à identifier une vallée vis-à-vis d’une autre, des paysans orthodoxes vis-à-vis de paysans musulmans. Et bien sûr, les photos sont là pour représenter les hommes d’importance. Chefs traditionnels,  surarmés, couteaux, poignards, pistolets passés en nombre dans leurs larges ceintures, prenant des poses nobles et paisibles. Comment ne pas être apaisé quand on a sous la main pareil arsenal ? Puis hommes importants simplement couverts du fez traditionnel turc.

Les rebelles, les opposants à l’occupant ottoman, les partisans en lutte, avant la première guerre mondiale pour une Albanie indépendante sont abondamment photographiés, dotés d’armements « techniquement » variés et vêtus de  leurs costumes traditionnels. Il ne s’agit pas ici de reportage de guerre. Les combattants sont eux aussi photographiés avec des fonds de paysage et des colonnes antiques.

 

Avant l’invasion de l’Albanie par l’Italie, des photos plus modernes, montrent des talents qui émergent : extraordinaires photos de vallées traversées par ces ponts traditionnels des régions de l’ancienne Illyrie. Et puis, une merveilleuse photo du roi Zog tout de blanc vêtu, en tenue officielle, et un peu plus loin photo du même roi faisant des haltères…. 

 

Quelques ouvrages de Pascal Ordonneau

Panthéon au Carré est disponible aux éditions de la Route de la Soie.

Promotion est disponible chez Numeriklivre et dans toutes les librairies "digitales"

Au Pays de l'Eau et des Dieux est disponible chez Jacques Flament Editeur ainsi que

La Désillusion, le retour de l'Empire allemand, le Bunker et "Survivre dans un monde de Cons".

"La bataille mondiale des matières premières" et "Les multinationales contre les Etats" sont épuisés. 

S'inscrire 

 chaque semaine "La" newsletter (tous les lundis)

et "Humeur" (tous les jeudis)

 

Il vous suffit de transmettre vos coordonnées "Mel" à l'adresse suivante

pordonneau@gmail.com